×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Universités: Les examens à partir de la 2e semaine de septembre

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5828 Le 25/08/2020 | Partager
Ils ont été reportés d’une semaine
Du présentiel pour l’accès ouvert et du distanciel pour l’accès sélectif
Les étudiants choisiront leur mode d’enseignement
universites-exam-028.jpg

Des centres d’examens seront mobilisés dans les différentes régions pour les épreuves en présentiel des établissements à accès ouvert. Des dizaines sont déjà identifiés (Ph. Bziouat)

Envolés les scénarios optimistes de la rentrée. La détérioration de la situation épidémique a chamboulé tous les projets des universités. Ces établissements avaient reporté leurs examens (hormis ceux de la médecine, dentaire et pharmacie, ainsi que de quelques écoles d'ingénieurs, organisés en juillet) à début septembre, en tablant sur une atténuation de la pandémie à cette date. Mal leur en a pris.

Les universités ne pourront plus organiser d’épreuves en présentiel pour tout le monde à partir du 1er septembre comme cela était prévu. Elles ont  déjà décidé d’un premier report d’au moins une semaine, afin de se donner plus de temps pour se préparer. Les examens devraient commencer à partir de la deuxième semaine de septembre.

Après s’être concerté avec les universités, le ministère de l’Education nationale a enfin tranché, à la fois pour la formule des examens et la rentrée. Les écoles à accès sélectif, recrutant leurs étudiants à l’échelle nationale, auront droit à des évaluations à distance, contre des épreuves en présentiel pour les établissements à accès ouvert, recrutant généralement dans des bassins régionaux.

«Les étudiants des établissements à accès régulé, tels que les ENSA et les ENCG, ont pratiquement tous diffusé des communiqués réclamant un examen à distance», relève Yahia Boughaleb, président de l’université Chouaib Doukkali d’El Jadida.

Pour les épreuves en présentiel, les universités envisagent des centres d’examens. Des dizaines sont déjà identifiés sur l’ensemble du territoire. «Cela permettra d’éviter de déplacer les étudiants, sachant que les cités universitaires pourraient ne pas être ouvertes», précise Boughaleb

La rentrée universitaire est, pour sa part, prévue à partir du 15 octobre. A l’instar des élèves du primaire-secondaire, les étudiants auront la possibilité de choisir entre l’enseignement à distance et celui en présentiel.  Un protocole sanitaire sera imposé (port obligatoire de masques, distanciation corporelle, désinfection des lieux…). Des ajustements peuvent être apportés, en fonction de l’évolution de la situation épidémique.  
Concernant les cités universitaires, aucune décision n’a encore été prise.

Ahlam NAZIH

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc