×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Politique

Explosions à Beyrouth: Le Maroc au chevet du Liban

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5824 Le 17/08/2020 | Partager
Un pont aérien pour assurer l'aide vitale aux populations sinistrées
L'hôpital militaire de campagne permettra de compenser les dégâts
L'aide médicale comprend également les dispositifs de prévention contre la Covid-19

En se mobilisant pour venir en aide aux populations sinistrées au Liban, le Maroc confirme son soutien à ses partenaires historiques. Quelques jours après l'explosion tragique ayant touché le port de Beyrouth, Rabat a envoyé, sur instructions royales, 8 avions d'aides humanitaires au profit des populations libanaises.

Pour l'ambassadeur libanais à Rabat, Ziad Atallah, «l'aide humanitaire et médicale d'urgence envoyée au Liban traduit la profondeur des relations historiques qui unissent les deux peuples».

Le diplomate a mis l'accent sur le «grand impact de cet acte de générosité auprès des libanais». D'autant que cette initiative est «intervenue au moment opportun». Le pont humanitaire entre Rabat et Beyrouth a été lancé «immédiatement suite à l'appel de détresse lancé par le Liban».

■ Quid de la lutte contre la Covid-19?
L'explosion ayant ravagé la capitale libanaise a eu lieu à un moment où le monde poursuit les efforts de lutte contre la pandémie de la Covid-19. Actuellement, «l'état d'urgence ne permet pas de respecter les mesures préventives, en particulier le port des masques, la désinfection des mains et la distanciation sociale», a déploré l'ambassadeur du Liban à Rabat. Cela pourrait avoir, selon lui, un impact négatif sur le nombre de personnes contaminées. L'aide humanitaire acheminée par le Maroc peut être utile dans ce sens. Surtout qu'elle a prévu du matériel médical pour la prévention de la Covid-19, dont des masques de protection, des visières, des blouses et du gel hydroalcoolique.

■ Pont humanitaire

aide-marocaine-beyrouth-024.jpg

Les 8 avions envoyés par Rabat vers Beyrouth ont permis d'acheminer environ 430 tonnes de fournitures humanitaires. La distribution de ces aides médicales et alimentaires aux populations a démarré vendredi dernier. Elles sont composées notamment de médicaments de premiers secours, de denrées alimentaires dont des conserves, des légumineuses, du lait en poudre, de l'huile, du sucre, de la farine… S'y ajoutent des tentes et des couvertures pour héberger les victimes. Il faut rappeler que l'explosion ayant ravagé plusieurs quartiers de la capitale libanaise, a également détruit les stocks des produits alimentaires et des médicaments. Plusieurs établissements sanitaires ont été complètement rasés. Des centaines de familles se sont également retrouvées sans toits.

                                                                           

■ Hôpital de campagne

hopital-de-campagne-marocain-beyrouth-024.jpg

C'est l'une des principales composantes de l'aide humanitaire au profit du Liban. L'hôpital de campagne mis en place par les Forces armées royales à Beyrouth permettra la prise en charge des victimes de l'explosion. Surtout après l'affaiblissement des capacités sanitaires du pays. D'autant que les FAR disposent d'une grande expertise dans ce domaine, après des années de participation aux missions humanitaires, notamment dans le cadre des opérations de maintien de la paix en Afrique, conduites par l'ONU. Les FAR disposent également d'une expérience dans cette région, notamment suite au déploiement d'un hôpital de campagne Zaatari en Jordanie, il y a quelques années. Pour l'ambassadeur du Liban à Rabat, la mise en place de cet hôpital de campagne à Beyrouth «permettra de compenser les dégâts causés au secteur sanitaire et hospitalier en cette conjoncture». Concrètement, cette structure médicale dispose de tous les moyens permettant de soigner les blessés de la catastrophe ayant frappé le port de la capitale libanaise. Elle est composée de 150 personnes, dont 45 médecins. Ces derniers représentent plusieurs spécialités, dont la réanimation, la chirurgie, la traumatologie, l'ORL, l'ophtalmologie, la neurochirurgie, la pédiatrie, la pharmacie… S'y ajoutent des infirmiers spécialisés et des éléments de soutien. Cette structure abrite un bloc opératoire, des unités d'hospitalisation, de radiologie, de stérilisation, ainsi qu'un laboratoire, une pharmacie...

M. A. M.

                                                                           

Mobilisation de fonds

Au-delà des aides urgentes au profit des populations libanaises sinistrées, l'ONU a lancé un appel de mobilisation de fonds pour ce pays. Près de 565 millions de dollars sont nécessaires pour «passer de l'aide humanitaire vitale immédiate, à la reconstruction, puis à une reprise économique à long terme». Pour l'ONU, «les partenaires humanitaires pourront aussi aider les personnes dans le besoin, en ciblant la sécurité alimentaire, la santé, les abris, ainsi que l'accès à l'eau potable et à l'assainissement». La communauté internationale s'est mobilisée pour venir en aide aux populations libanaises. En plus du pont humanitaire lancé par le Maroc, l'Union européenne a également fait acheminer près de 17 tonnes de fournitures, de médicaments et de matériel médical. Le coût du transport a été pris en charge par la Commission européenne, alors que le fret a été assuré par ses partenaires, dont l'Unicef et Médecins du monde. L'ONU a également appelé à ce que l'aide apportée aux réfugiés palestiniens au Liban soit intégrée à la réponse d'urgence immédiate, ainsi qu'aux plans à plus long terme visant à soutenir les populations libanaises.

 

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc