×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Exposition au Comptoir des mines à Marrakech: Huit artistes, un même combat

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5808 Le 21/07/2020 | Partager
Ils racontent les blessures des conflits et celles du colonialisme en Afrique
L’évènement se poursuit jusqu’au 20 septembre prochain

Résistance d’une promesse. C’est le thème d’une exposition au Comptoir des mines galerie de Marrakech et qui se poursuit jusqu’au 20 septembre. L’idée est de défendre ensemble des valeurs humaines et artistiques fortes et sincères qui émanent de la société marocaine et de ses artistes. Dans cette exposition, les artistes se distinguent par des messages communs, défendant les droits de l’homme et la liberté, évoquant le colonialisme et l’Afrique, et abordant les territoires ou encore la spiritualité.

exposition-08.jpg

Les artistes se distinguent par des messages communs, défendant les droits de l’homme et la liberté, évoquant le colonialisme et l’Afrique, et abordant les territoires ou encore la spiritualité (Ph. Artsy)

Ce sont des artistes qui présentent un certain regard sur la scène artistique marocaine, de Mohammed Kacimi, un des pionniers de l’ère moderne, à Mustapha Akrim, Mohamed Arejdal, Khalil Nemmaoui, Mariam Abouzid Souali, Hassan Bourkia, Fatiha Zemmouri, Simohammed Fettaka. Le comptoir des mines galerie reprend donc ses activités avec cette nouvelle exposition d’une pluralité créative singulière mais qui défend des valeurs communes affirmées et qui se fixe pour objectif de défendre un passé écrit pour nous, que nous pouvons aujourd’hui remettre en question.

«Nous sommes conscients que notre identité est l’enfant d’un métissage entre plusieurs cultures et conquêtes, dont certaines blessures de l’histoire qui n’ont jamais cicatrisé. Résistance d’une promesse est une façon de parler de notre identité collective ballottée entre les forces qui nous poussent tantôt à être ceci ou cela, et qui souhaiteraient nous enfermer dans un habit trop étroit pour nous. Elle rappellera donc notre singularité face à ces blocs et notre attachement aux valeurs de liberté, solidement ancrées dans notre histoire de l’art», peut-on lire dans le catalogue  de l’exposition. 

zxposition-08.jpg

«La crise du Covid a interrompu une certaine dynamique que nous avions adoptée et nous a fragilisés, car nous avions entamé plusieurs projets simultanément. Nous avons rebondi avec une nouvelle exposition qui désigne à la fois l’action de résister à la crise, et les valeurs que nous avons toujours soutenues depuis le Comptoir des Mines», indiquent les gérants de l’établissement.

La galerie prépare aussi sa rentrée avec cette fois-ci  une exposition individuelle de Hassan Bourkia. Intitulée «Au Nom des Miens».  Elle sera une vitrine de l’aboutissement de plusieurs années de rencontres et recherches artistiques de l’artiste. Un hommage à la vie l’espoir, et aux rencontres qui marquent l’existence.

Artistes solidaires

Le Comptoir des Mines, espace d’art fondé en 2016 est aujourd’hui un lieu atypique de la scène artistique marocaine. À son origine, il n’était alors qu’une promesse de transformation de la scène artistique afin de mieux y accueillir les talents émergents marocains et étrangers plus tard, indique Hicham Daoudi, fondateur de cette galerie. Le projet a pris vie dans des anciens bâtiments des années 30 nichés au cœur de Guéliz. La restauration du site a été une aventure en plusieurs étapes, riche en enseignement, tout comme la relation de confiance créée avec les artistes, pour les convaincre de se solidariser à cette aventure, «et notamment avec ceux qui ne croyaient plus en un certain milieu de l’art marocain qui leur avait trop longtemps tourné le dos». Les toutes premières expositions collectives et individuelles, qui y ont été menées avec succès durant la COP22, ont permis aux uns et aux autres d’y croire davantage.

Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc