×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Comment les établissements de santé seront «déconfinés»

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5800 Le 09/07/2020 | Partager
Ait Taleb annonce la stratégie de reprise des activités dans les hôpitaux
Un programme spécial pour le redéploiement des effectifs
Le ministre encourage le recours à la télémédecine
covid-19-hopital-00.jpg

Parmi les mesures annoncées par Khalid Ait Taleb devant les conseillers: le suivi du stock en médicaments et en fournitures médicales dans les hôpitaux publics, afin d’être en mesure d’accueillir les flux des patients après la relance des activités des établissements de santé, notamment pour les personnes atteintes de maladies chroniques (Ph. Bziouat)

La multiplication des foyers de contamination suscite beaucoup d’inquiétude. Mais le ministre de la Santé estime que «la situation est sous contrôle». Aujourd’hui, il est important de «maintenir un taux bas de létalité, parallèlement au respect des mesures de protection individuelle et collective», a souligné Khalid Ait Taleb, lors de son passage devant la Commission de l’enseignement et des affaires sociales à la Chambre des conseillers.

Le ministre a mis l’accent sur les mesures mises en place pour la reprise des activités du système de santé après la levée du confinement. Il a insisté sur une série de principes devant encadrer le «déconfinement» des établissements de santé. I

l s’agit notamment de la garantie des conditions de la sécurité sanitaire des professionnels, en plus de la progressivité dans la relance des activités. Le ministre n’a pas exclu un possible retour au confinement, «en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique».

Parmi les mesures annoncées: le suivi du stock en médicaments et en fournitures médicales dans les hôpitaux publics, afin d’être en mesure d’accueillir les flux des patients après la relance des activités des établissements de santé, notamment pour les personnes atteintes de maladies chroniques. Un plan de redéploiement des professionnels, mobilisés dans le cadre des équipes d’intervention dans la lutte contre la Covid-19, est également au programme.

Pour Ait Taleb, la reprise de l’activité des établissements de santé est conditionnée par l’évolution d’une série d’indicateurs. A commencer par le taux de contamination Rt, en dessous de 1%. L’idéal, selon le ministre, est d’arriver à un Rt inférieur à 0,7%. Le nombre des nouvelles contaminations doit également se limiter à 3 cas actifs pour 100.000 habitants. Le niveau de suivi des personnes contacts doit être au moins de 90%.

Parallèlement, Ait Taleb a insisté sur l’importance du maintien de la vigilance au niveau de toutes les structures de veille et de riposte. La capacité d’accueil au niveau des services de réanimation mobilisés pour la prise en charge des patients de la Covid-19 doit se situer entre 10 et 20% de la capacité globale au niveau de chaque région. Cela devra s’accompagner de la préservation des circuits définis pour les personnes testées positives, parallèlement à ceux prévus pour les autres pathologies.

Les services d’urgence seront également redynamisés, notamment avec la réaffectation du personnel mobilisé dans le cadre de la lutte anti-Covid-19. Les équipes du SAMUR141 devront poursuivre leurs missions de prise en charge des cas positifs, parallèlement à la reprise des activités antérieures à la pandémie.

Dans le cadre de la logique de progressivité de la relance des services de santé, Ait Taleb a affirmé que de nouvelles pratiques, notamment la télémédecine, doivent être encouragées. D’autres intervenants seront également impliqués dans des activités précises, comme la coordination et l’organisation des flux prévus des patients au niveau des structures de santé.

Cela devra s’accompagner de la relance des plans de prévention contre certaines maladies, comme celle à «tropisme estival», et celles transmissibles, dont la leishmania. Un programme spécial de gestion des ressources humaines sera également mis en place, avec des mesures particulières pour l’organisation des départs en congé.

Maintenir la vigilance

Interpellé par les conseillers sur la hausse du nombre des nouveaux cas depuis quelques semaines, notamment en milieu professionnel, Khalid Ait Taleb a expliqué que cela est dû à l’élargissement du dépistage collectif précoce. Pour lui, la multiplication des personnes atteintes de la Covid-19 en milieu professionnel traduit «les grands efforts déployés pour contenir l’épidémie et limiter sa propagation, notamment avec un recours en masse aux analyses de laboratoire». L’important aujourd’hui, selon le ministre, est de maintenir la vigilance et le respect des mesures barrières, afin d’éviter la régression de la situation épidémiologique.

 Evolution de la situation épidémiologique

covid-hopital-00.jpg

0,03% est le taux d’affection
99% des cas sont asymptomatiques
■ 20.000 tests effectués par jour
90% des cas actifs concentrés dans 5 régions ayant enregistré des foyers de contamination
70,7% est le taux de guérison, en baisse par rapportà début juin, où il atteignait 90%
0,76 est le taux de reproduction R0 au niveau national
Source: Ministère de la Santé

 

M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc