×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Damane Relance: Les fantassins de BOA au front

Par Franck FAGNON | Edition N°:5791 Le 26/06/2020 | Partager
hassan-belatik-091.jpg

Hassan Belatik, directeur du marché Entreprise chez Bank of Africa: «Sur la base des dossiers déjà agréés, le recours aux garanties supplémentaires est très limité. Pour le segment de la TPE, aucune garantie en dehors de Damane Relance ne peut être exigée (Ph. HB)

Les banques ont démarré la commercialisation de Damane Relance depuis une semaine. Les PME comme les grandes entreprises peuvent mobiliser jusqu’à 100 millions de DH sur 7 ans dont 2 de différé. Tous les secteurs ne sont pas touchés de la même façon par la crise et pour certaines entreprises, il faudra argumenter les impacts et les documenter. Si nécessaire, la banque pourrait exiger des garanties supplémentaires en fonction du profil de solvabilité de l’entreprise.

Cela s’explique en partie par le plafond du crédit relance qui est cinq fois supérieur à celui du découvert Oxygène et le niveau de risque pris par les banques, entre 10 à 20%. Hassan Belatik, directeur du marché Entreprise chez Bank of Africa, explique comment la banque accompagne les entreprises dans cette phase.

- L’Economiste: A quelles conditions une entreprise peut-elle accéder au crédit «Relance»?
- Hassan Belatik:
Le crédit Relance sert, comme son nom l’indique, à accompagner les entreprises dans la relance dans leur activité après une période d’arrêt partiel ou total de la production.
Pour y accéder, il faut répondre à deux conditions majeures: être impacté par la crise Covid-19 et présenter un ratio d’endettement acceptable. De plus, l’entreprise ne doit pas être en redressement ou en liquidation judiciaire. Enfin, toute distribution de dividendes en 2020 l’exclut de facto de l’éligibilité à ce produit.

- Y a-t-il un niveau minimum de baisse d’activité pour être éligible?
- De par la fiche produit Damane Relance de la CCG et à part la promotion immobilière, l’hôtellerie, pour lesquels des produits spécifiques sont en cours de développement, tous les autres secteurs d’activité sont éligibles et peuvent prétendre à ce dispositif. Cependant, il est nécessaire de décrire et de matérialiser l’impact de la crise sanitaire sur l’activité de l’entreprise et surtout lorsqu’il s’agit de secteurs d’activité jugés pas ou peu impactés. Dans des cas pareils, nous recommandons à nos clients d’argumenter suffisamment les impacts et d’apporter des éléments de preuve. A titre d’exemple, une situation comptable provisoire faisant ressortir une baisse sensible des ventes.

- Est-ce la dernière marche à franchir avant le déblocage du prêt?
- L’étude des dossiers tient aussi compte d’autres éléments comme les agrégats financiers de l’entreprise et la qualité de gestion. Sur la base des premiers dossiers traités à notre niveau et comme ça a été le cas pour le produit Oxygène, la proportion des dossiers invalidés par la banque est dérisoire.

- L’historique de l’entreprise peut-il être disqualifiant?
- L’historique de la relation est tout aussi important que l’analyse des fondamentaux de l’entreprise dans l’appréciation du risque, ainsi que la qualité de la relation en termes d’incident de paiement, de rigueur dans le remboursement, sont considérés dans la prise de décision.

- Les banques vont-elles vraiment renoncer aux garanties supplémentaires?
- Compte tenu de la proportion du risque non couvert par la garantie (de 5 à 20%) et au vu des plafonds de financement accordés dans le cadre du crédit Relance de 100 millions de DH contre 20 millions de DH seulement pour le découvert Oxygène, la prise de garantie supplémentaire dans certains cas peut s’avérer nécessaire pour appuyer le dossier de crédit. Sur la base des dossiers déjà agréés, le recours aux garanties supplémentaires est très limité. Précisons aussi que pour le segment de la TPE, aucune garantie en dehors de Damane Relance ne peut être exigée.

Contenu du dossier de candidature 

Au front dès les premières semaines de la crise, les banques seront encore fortement sollicitées sur les mois, voire les années à venir, les séquelles économiques liées à la pandémie pouvant mettre longtemps à disparaître. Malgré les critiques, à tort ou à raison, les réseaux bancaires restent mobilisés. «Nous avons une forte volonté d’accompagner les entreprises marocaines, surtout en ce contexte difficile pour les aider à surmonter les effets de la crise. L’ambition est d’accompagner le plus grand nombre d’entreprises pour les faire profiter du mécanisme Damane Relance», soutient BOA. Pour postuler à Damane Relance, il faudra adresser une demande écrite à la banque et s’assurer du respect des conditions d’éligibilité définies par la CCG et de lui expliquer l’impact de la crise Covid-19 sur l’entreprise ainsi que le plan de reprise prévu pour relancer l’activité.

Propos recueillis par Franck FAGNON
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc