×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Croisières: Tanger veut rester dans les radars mondiaux

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5786 Le 19/06/2020 | Partager
La ville s’inscrit dans la campagne #PortsTogether, pour plus de visibilité chez les décideurs
La ville capable d’accueillir les croisiéristes dans les meilleures conditions
Pas de programmation pour l’heure, tant que les frontières sont fermées

Tanger avait vu grand pour la niche des croisières avec la mise en place d’un quai dédié à cette activité, une première au Maroc. Mais c’était avant la pandémie due au Covid-19. L’activité de croisière a été, en effet, l’une des premières à avoir subi les affres du Coronavirus.

croisieres-tanger-086.jpg

Les croisières, une niche à fort potentiel, attendent l’ouverture des frontières pour reprendre (Ph. Adam)

Dès les premiers jours de l’épidémie début février, avant même la fermeture des frontières, le secteur avait fait la une des médias avec la quarantaine forcée du Diamond Princess, le paquebot transformé en foyer flottant du Covid, un coup dur pour toute l’industrie, selon les opérateurs.

Malgré tout, la niche conserve tous ses attraits. «Même si elle reste à l’arrêt pour l’instant, la niche des croisières continue de garder un fort potentiel», indique Rkia Alaoui, présidente du CRT de la région Tanger-Tétouan- Al Hoceima. «Le secteur est à l’arrêt actuellement sans aucune visibilité pour l’instant. Tant que les frontières sont fermées, les escales à Tanger ne pourront pas être programmées.

Par contre, nous sommes pleinement confiants que la reprise du secteur permettra de relancer les activités sur cette niche également»,  souligne-t-elle. «Pour nous, il n’y a aucun doute que le Maroc, avec sa gestion exemplaire de la crise, sera une destination très attractive pour les différentes compagnies de croisières», est-il précisé.

«Nous travaillons en parfaite harmonie avec la Société de Gestion du Port de Tanger Ville afin de promouvoir ce segment. Nous avons réalisé une vidéo promotionnelle avec le Port dans le cadre de la campagne #PortsTogether, afin de rester présents dans l’esprit des décideurs de croisières mondiaux», annonce la présidente du CRT. Il s’agit de positionner Tanger comme une destination capable d’accueillir les croisiéristes, même avec la pandémie, dans les meilleures conditions.

De plus, Tanger a décroché l’organisation de la prestigieuse Conférence Mondiale Villes & Ports, grâce à une candidature défendue par le Port de Tanger qui siège au Conseil d’Administration de l’Association Internationale Ville & Ports. Elle se tiendra en octobre 2021. L’événement permettra de mettre Tanger et les atouts du Nord du Maroc sous les projecteurs pour doper un secteur, celui des croisières, qui n’a pas encore libéré tout son potentiel.

Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc