×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Patrimoine en péril

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5777 Le 08/06/2020 | Partager

Le site de Laghchiouate, connu pour ses gravures rupestres exceptionnelles, a failli disparaître et avec lui un pan de la mémoire de l’humanité. Les autorités locales et la direction régionale de la culture à Laâyoune-Sakia El Hamra ont arrêté in extremis des travaux de dégradation «volontaire» du site les 3 et 4 juin, suite à une autorisation délivrée à une société de carrières de pierre,  par la commune de Laghchiouate-Gueltate Zemmour en 1995, alors que ce site archéologique dépend actuellement, depuis le nouveau découpage administratif, de la commune d’Amgala.
A.Bo

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc