×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Post-Covid-19: L’Istiqlal plaide pour «la refondation du modèle de développement»

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5777 Le 08/06/2020 | Partager
Besoin d’un Etat fort, avec une vision et projet de société
Réorienter la commande publique en misant sur la préférence nationale
Un plan Marshall pour les entreprises et une Banque publique d’investissement pour les TPME

A quelques jours de l’échéance de la 3e période de l’état d’urgence sanitaire, les propositions se multiplient concernant les mesures à déployer à la sortie de la crise du Covid-19. Saâdeddine El Othmani est attendu jeudi prochain au Parlement pour présenter la stratégie du gouvernement dans ce domaine.

Entre-temps, il a reçu les mémorandums de certains partis politiques, mettant en avant une série de priorités à prendre en compte. C’est le cas notamment du parti de l’Istiqlal, qui estime que «le Maroc a besoin d’un plan de refondation du modèle de développement, beaucoup plus que de simples plans de relance économique».

Pour la formation dirigée par Nizar Baraka, «le citoyen a plus que jamais besoin d’être soutenu par un Etat fort, qui lui propose une vision et un projet de société». Le mémorandum adressé au chef du gouvernement s’articule autour d’une série d’axes stratégiques. L’une des principales priorités est «la consolidation de la souveraineté nationale, à travers le renforcement des sécurités alimentaire, sanitaire, énergétique et le développement du made in Morocco».

Cela passe, selon cette formation, par une meilleure orientation de la commande publique. La préférence nationale devra être appliquée, selon le PI, en privilégiant les offres contenant une part plus importante de produits nationaux et d’expertises nationales dans l’exécution de la commande publique.

Autre mesure décisive proposée: le renforcement de la cohésion sociétale et la réduction des inégalités. Cela devra passer par «une réforme globale des régimes de retraite, l’élargissement de la couverture sociale aux indépendants». L’Istiqlal plaide également pour l’instauration d’un revenu universel unifié. L’idée est de déployer «un filet de sécurité basé sur le ciblage des populations démunies». Le financement de ce dispositif sera assuré par l’élargissement de l’assiette fiscale, à travers un programme national d’intégration des activités informelles, étalé sur 3 ans.

Des exonérations fiscales et un soutien au niveau des charges sociales, pendant une durée provisoire, permettra de favoriser la réussite de cette démarche, est-il indiqué. Le PI propose également d’instaurer une contribution sociale de solidarité pendant 3 ans, en plus d’un taux d’IS sur les secteurs monopolistiques de même niveau que celui des sociétés du secteur financier.

L’accompagnement des entreprises durant cette phase de relance devra s’appuyer sur «un plan Marshall, ayant un objectif prioritaire: la création d’emplois». Cette formation appelle également à mettre en place une Banque publique nationale d’investissement pour aider au financement et à la restructuration des TPME.

Besoin d’une administration facilitatrice

La réussite du plan de relance post-Covid-19 devra passer par «une transformation en profondeur de l’administration». L’idée est qu’elle soit «facilitatrice et tournée vers le service du citoyen, en se basant notamment sur les atouts du digital». L’administration devra également gagner en efficience, selon le mémorandum de l’Istiqlal. Parallèlement, «les politiques publiques ne doivent plus être dans la simple réaction, dans les mesures provisoires, élaborées dans l’urgence d’une gestion de crise», selon les responsables de cette formation. L’idée est plutôt «d’anticiper et de prévoir, à travers une vision de long terme».

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc