×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Les nouvelles ambitions de l’Enset-Rabat

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5773 Le 02/06/2020 | Partager
L’école normale supérieure de l'enseignement technique rejoint le réseau des Ensam dès la prochaine rentrée
Focus sur la formation d’ingénieurs d’Etat et la recherche en cycle de doctorat
Consolider les compétences des futurs ingénieurs en soft skills

A partir de la prochaine rentrée universitaire, l’Ecole normale supérieure de l’enseignement technique Enset -Rabat) changera de statut et de nom: Elle deviendra l’Ecole nationale supérieure d’arts et métiers (Ensam-Rabat). La décision prise dernièrement, par le conseil du gouvernement, va permettre de renforcer le réseau des écoles Ensam au Maroc comprenant déjà deux établissements l’un à Meknès et l’autre à Casablanca.

«Cette transformation va indéniablement contribuer à l’amélioration de la qualité de la formation des ingénieurs en consolidant la formation en sciences de l’ingénieur mais aussi particulièrement la formation en «soft skills» pour accompagner les chantiers de développement de notre pays», précise Khalid El Bikri, directeur de l’Enset.

En effet, avec le nouveau statut, la formation d’ingénieurs d’Etat à l’école de Rabat sera prise en charge avec deux années de classes préparatoires intégrées suivies d’un cycle de formation d’ingénieur de 3 ans. Dès la rentrée prochaine, la sélection d’accès à la première année aux Ensam s’effectuera à travers la plateforme électronique «Tawjihi». Pour l’accès au cycle d’ingénieur, un quota sera également réservé, après un concours organisé par l’école, aux diplômés Bac+2 et Bac+3.

L’offre de formation répondra aux secteurs locomotives de l’économie marocaine notamment les énergies renouvelables, l’automobile, l’aéronautique et l’environnement avec une forte considération pour le volet digital. «Il s’agit d’un enjeu de taille pour l’avenir, en particulier dans le domaine de l’industrie 4.0, la santé et l’ingénierie biomédicale ou encore dans le secteur du Banking et de la FinTech», précise le directeur de l’école.

Et d’ajouter, en plus du cycle d’ingénieur, on prévoit des masters orientés recherche dont les lauréats seront principalement destinés à alimenter les structures de recherche accréditées à l’école ou encore à l’échelle nationale voire internationale pour préparer des thèses de doctorat.

Un projet vieux de 30 ans…

«L’idée de la transformation de l’Enset remonte à la fin des années 1990», se souvient un ancien responsable de l’établissement. Une transformation devenue aujourd’hui nécessaire pour se conformer à sa vocation actuelle à savoir la formation des ingénieurs. Lors de sa création au début des années 1980, la mission de l’Enset était limitée à la formation des enseignants du second cycle dans le domaine technologique, avant de passer par la suite au cycle préparatoire au concours de sortie de l’agrégation française dans les domaines du génie mécanique et du génie électrique. Fin juin 2009, le feu vert à la transformation a été donné par la loi 47-08 permettant aux écoles normales supérieures relevant du département de l’Education nationale d’intégrer les universités.

N.E.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc