×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

De moins en moins de Marocains dans les écoles françaises

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5772 Le 01/06/2020 | Partager
Depuis 2002, leur nombre a reculé de 4,4 points
10% fréquentent les écoles d’ingénieurs contre 9% pour les chinois
ecoles-francaises-072.jpg

Les étrangers représentent en 2017 près de 18 % des effectifs des écoles de commerce en France. La moitié des étudiants italiens, allemands et américains optent pour les Lettres, les sciences humaines et sociales

Les études en France n’attirent-elles plus autant les étudiants marocains? Le plus gros contingent d’étudiants étrangers dans ce pays provient du continent africain mais sa part est en baisse: 46% en recul de 5 points depuis 15 ans.

Une évolution attribuée principalement  au repli du nombre d’étudiants marocains. Leur poids est passé de 16,4% en 2002 à 12% en 2017, selon le rapport 2019 sur l’état de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation en France.

La proportion d’étudiants originaires d’Asie a, en revanche, augmenté de 6 points depuis 2002 pour atteindre 22% en 2017. Les Chinois constituent la troisième nationalité la plus représentée avec près de 9% des effectifs, contre 5% en 2002. Les Européens représentent 23% alors que les étudiants originaires du continent américain sont à 9 %.

Les inscriptions d’étudiants étrangers ont quasiment doublé entre 2000 et 2017: de 174.600 à 343.400 entre ces deux périodes. «Le taux de croissance annuel moyen, très élevé entre 2000 et 2005 (8,7%), est depuis plus modéré», indique le rapport. Il reste néanmoins plus élevé que celui des étudiants français, soit 2,1% contre 1,1 % entre 2005 et 2017.

Ceci étant, les statistiques relèvent que la part des étrangers dans la population étudiante est passée de 8 % à 13%. L’accroissement est plus marqué dans les écoles de commerce (+ 8 points) et les étrangers y représentent en 2017, près de 18% des effectifs. La proportion d’étudiants étrangers a aussi doublé dans les écoles d’ingénieurs atteignant ainsi 13 % en 2017. Les Marocains représentent 10% des étudiants étrangers dans les écoles d’ingénieurs contre 9% pour les chinois.

repartision-etudiants-072.jpg

67% des étudiants marocains en France sont à l’université contre 53% pour les chinois et plus de 80% pour les algériens

À l’université, la proportion des étudiants étrangers a évolué a un rythme modérée (+4 points), elle s’établit à 15%.  Dans cette population 12% en cursus licence, 17% en master et 41% en doctorat. «Sept étudiants étrangers sur dix sont inscrits à l’université, contre six sur dix des étudiants français», souligne le rapport.

Il relève aussi que 67% des étudiants marocains sont à l’université contre 53% pour les étudiants chinois et plus de 80% des algériens. Les étudiants algériens et tunisiens s’orientent surtout vers les filières de santé. Ils sont à des proportions quasi-équivalentes à celle des étudiants de nationalité française, soit 11 % pour les algériens, 15% pour les tunisiens et 15% pour les français.

Les étudiants marocains et chinois sont nombreux dans les filières «sciences économiques, administrative économique et sociale» et en «sciences, Sciences et techniques des activités physiques et sportives». D’ailleurs, 47% des étudiants étrangers s’orientent vers une de ces deux filières contre 33% des étudiants français. La moitié des étudiants italiens, allemands et américains optent pour les Lettres, les sciences humaines et sociales contre moins d’un tiers pour l’ensemble des étrangers.

K. M.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc