×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Travailleurs sociaux: Détails de la nouvelle réglementation

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5772 Le 01/06/2020 | Partager
Elargissement de la définition pour couvrir une série de métiers
Objectif: Assurer la professionnalisation des intervenants dans ce secteur
Ceux-ci pourront exercer de façon libérale ou en tant que salariés

Très attendu, le projet de loi sur les travailleurs sociaux vient de passer le cap du Conseil du gouvernement. Il sera bientôt transféré au Parlement pour démarrer le processus d’adoption. Il s’agit d’une nouvelle version de ce texte qui a été déjà examiné lors d’une réunion précédente du Conseil du gouvernement, il y a quelques mois.

travailleurs-sociaux-072.jpg

Le projet de loi sur les travailleurs sociaux ambitionne d’accompagner l’évolution ayant marqué ce secteur, qui est passé d’une approche basée sur le volontariat, à des formes plus complexes, impliquant plusieurs métiers assurant l’accompagnement, l’orientation et le soutien psychologique aux catégories vulnérables ciblées (Ph. Bziouat)

Une commission technique a été mise en place pour introduire des amendements proposés par les ministres. L’objectif était de «renforcer la protection des travailleurs sociaux mais également des catégories vulnérables ciblées», est-il indiqué.

La nouvelle mouture a introduit une nouvelle définition du travail social, afin d’être en phase avec l’évolution ayant marqué ce secteur. «Au départ, l’action sociale était basée sur le volontariat. Mais aujourd’hui, c’est important de passer à un mode opératoire professionnel, basé sur des techniques et des approches propres à ce type de métiers», est-il noté.

Cela s’accompagne de la consécration de certains principes directeurs de ce secteur comme «l’entraide, la justice sociale, l’éthique, le secret professionnel…». Désormais, le concept de travailleur social devra couvrir une série de métiers qui ne se limitent plus au conseil, mais s’étendent vers l’accompagnement, l’orientation, le soutien psychologique… Ce qui impose la garantie d’une série de compétences aux travailleurs sociaux, leur permettant d’assurer leur mission avec professionnalisme.

Globalement, «les dispositions de ce projet de loi ambitionnent d’assurer la mise à niveau de la structure de la protection sociale, en misant sur des professionnels disposant d’un cadre juridique clair, définissant les droits et les obligations des personnes exerçant ces métiers», selon la note de présentation de ce texte.

Les champs d’intervention de ces travailleurs ont été fixés par l’article 3 de ce projet de loi. Il s’agit notamment de l’assistance sociale, de l’animation et de l’éducation, en plus du soutien aux familles. «Ce qui aura certainement un impact positif sur le rôle des travailleurs sociaux et favorisera l’amélioration de leurs relations avec les catégories vulnérables ciblées», fait-on savoir.

Dans les détails, les travailleurs sociaux pourront exercer leurs métiers de façon libérale ou en tant que salariés de structures exerçant dans ce secteur. Cette orientation «prend en compte l’émergence d’une nouvelle génération de travailleurs sociaux, bien formés, notamment les lauréats de l’Institut national de l’action sociale à Tanger, ou des autres établissements de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle».

La mise à niveau de ce secteur permettra également d’assurer «une meilleure convergence des actions menées», est-il indiqué. D’autant que ce texte mise sur une série de principes visant la préservation des intérêts des différents intervenants dans ce domaine. Les travailleurs sociaux seront tenus de veiller à la préservation des droits moral et matériel des catégories ciblées, de leur intégrité physique et psychologique et de leur dignité.

Cadre juridique clair

Le nouveau projet de loi permettra aux travailleurs sociaux d’exercer leurs métiers en vertu d’un cadre juridique clair, leur permettant de bénéficier d’une série d’avantages. Cela concerne notamment l’accès à la formation continue pour améliorer leurs compétences. La nouvelle réglementation ambitionne également de favoriser la création de nouveaux projets sociaux, menés par ces travailleurs. Le nouveau texte leur permet d’exercer de façon libérale, notamment via des projets d’entraide et d’assistance sociale. Ce qui devra se traduire par la création de nouvelles opportunités d’emploi, dont le nombre devra accroître durant les prochaines années, comme l’a souligné Saâdeddine El Othmani lors de la réunion du Conseil du gouvernement.

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc