×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Comment le Maroc compte se déconfiner

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5765 Le 20/05/2020 | Partager
La situation épidémiologique sous contrôle, mais la vigilance reste de mise
Préserver les capacités du système de santé et augmenter le nombre des tests
Un plan de relance de l’économie nationale en cours d’élaboration
saadeddine-el-othmani-065.jpg

 Saâdeddine El Othmani a dit être conscient que «le coût du confinement est élevé, au niveau économique, mais aussi social et psychique. Mais cela ne peut justifier le relâchement constaté durant les derniers jours, qui risque de retarder la sortie de l’état d’urgence sanitaire» (Ph. Bziouat)

Après l’annonce de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juin prochain, Saâdeddine El Othmani était attendu, hier à la Chambre des conseillers, pour la discussion des mesures présentées devant les membres du Parlement.

Au moment où nous mettions sous presse, les groupes parlementaires interpellaient le chef du gouvernement sur la stratégie de sortie de cette crise, notamment en matière de relance de l’économie et d’atténuation des effets sociaux de cette crise sanitaire.

La veille, El Othmani avait souligné, devant les deux Chambres réunies, que le gouvernement est «conscient des préoccupations des citoyens, directement touchés par les effets du confinement qui a duré près de 2 mois. Mais la situation épidémiologique exige de rester vigilants afin d’éviter la propagation du virus».

Lors de l’annonce de la prolongation de la période de l’état d’urgence sanitaire, El Othmani a souligné que le gouvernement a «maintenu la même approche, ayant privilégié, dès le début, la préservation de la santé des citoyens, en tant que priorité par rapport aux autres considérations».

■ Les préparatifs du déconfinement en marche

police-065.jpg

La levée de l’état d’urgence sanitaire passe par la garantie d’une série de conditions, comme l’a rappelé le chef du gouvernement. En tête, l’amélioration des indicateurs de la situation épidémiologique. Pour l’instant, «la situation est sous contrôle», a noté El Othmani, même s’il n’a pas caché ses préoccupations concernant l’apparition de foyers de contamination. Le chef du gouvernement a ouvertement critiqué le relâchement constaté au niveau de certaines villes, augmentant le risque de multiplication de ces foyers. Malgré l’annonce de la prolongation de la période d’état d’urgence sanitaire, «les préparatifs pour la levée du confinement sont en cours», a annoncé le chef du gouvernement. «Nous disposons d’une stratégie claire, avec des conditions générales et des mesures sectorielles», a-t-il indiqué. Concrètement, le déconfinement passe par «l’amélioration de la situation épidémiologique et le parachèvement du dispositif logistique», selon El Othmani.

■ Eviter la surcharge du dispositif sanitaire

dispositif-sanitaire-065.jpg

L’instauration du confinement obligatoire a permis au Maroc d’éviter le pire, comme l’a souligné El Othmani. Aujourd’hui, l’objectif est de favoriser un déconfinement qui ne porte pas atteinte au système de santé. L’idée est d’éviter une surcharge de la capacité hospitalière. Le chef du gouvernement a rappelé les scénarios de déconfinement élaborés par le HCP, ayant mis en garde contre ce risque en cas d’absence de mesures de prévention. La mobilisation d’équipements médicaux de protection est également l’une des conditions de la levée du confinement. L’idée est d’être «en mesure de faire face à l’augmentation potentiel du nombre des cas positifs, suite au déconfinement». Cela concerne particulièrement le stock de masques et de désinfectants.

■ Dépistage

depistage-065.jpg

Le renforcement des capacités de dépistage est l’une des principales conditions du déconfinement, comme l’a indiqué le chef du gouvernement. «Actuellement, nous disposons de 13 laboratoires utilisant la technique PCR, ayant effectué 6.660 tests lors de la journée précédente», selon El Othmani. S’y ajoutent 5 laboratoires relevant des hôpitaux militaires et 3 autres dans des institutions partenaires. Ce qui permet actuellement de réaliser plus de 8.000 tests par jour. La semaine prochaine, trois nouveaux laboratoires seront opérationnels à Errachidia, Dakhla et Nador, en plus d’un laboratoire mobile, a fait savoir El Othmani. Ce qui permettra de porter la capacité de dépistage à 10.000 tests par jour. Cela devra s’accompagner de l’amélioration du suivi des personnes contacts, a-t-il ajouté. Le chef du gouvernement a rappelé le rôle de la nouvelle application, Wi9aytna, dans l’accélération de l’identification et de la prise en charge des personnes contacts.

■ Approche progressive

covid-065.jpg

La levée de l’état d’urgence sanitaire devra se faire selon une approche progressive, permettant d’alléger, par étapes, les mesures de confinement. Cela dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique, a précisé El Othmani. Celui-ci a rappelé que si certaines villes ou provinces, n’enregistrent plus de nouveaux cas positifs, d’autres constituent une véritable source de préoccupation. Cela concerne particulièrement 4 régions, ayant enregistré le plus grand nombre de cas. Il s’agit de Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Quoi qu’il en soit, la levée de l’état d’urgence sanitaire fera l’objet d’un suivi rigoureux. L’idée est de pouvoir arrêter rapidement le déploiement de certaines mesures de déconfinement en cas d’apparition de nouveaux foyers de contamination. L’assouplissement de l’état d’urgence sera accompagné du lancement d’actions de discrimination positive, misant sur la garantie d’une plus grande protection des personnes à risques. Cela concerne par exemple les personnes de plus de 65 ans, celles atteintes de maladies cardiaques, de diabète, de cancer… Le déconfinement devra également être accompagné du maintien de certaines mesures, notamment la distanciation sociale, le port des masques dans les espaces publics… L’exercice d’activités professionnelles sera également conditionné par le respect de ces mesures.

■ Loi de Finances rectificative

loi-de-finances-065.jpg

Pour l’instant, il est difficile de prévoir l’évolution des effets de cette crise sanitaire sur le plan économique. C’est ce qu’a affirmé le chef du gouvernement, qui a clairement pointé un «manque de visibilité concernant la durée de cette crise». Actuellement, «le gouvernement se penche sur l’élaboration d’un plan de relance de l’économie nationale». L’un des défis liés à ce plan reste «l’identification des mécanismes permettant de mobiliser les financements au profit des entreprises, particulièrement les PME, pour favoriser la reprise de leurs activités», a-t-il expliqué. El Othmani a estimé qu’il serait pertinent de miser sur les commandes publiques pour favoriser la réanimation du tissu économique national. Parallèlement, le gouvernement devra se pencher, dans les prochains jours, sur l’élaboration d’une loi de Finances rectificative, sur laquelle devra s’appuyer le plan de relance. Les grandes orientations de ce texte seront présentées lors d’un Conseil des ministres, présidé par le Roi, avant de le soumettre au Conseil du gouvernement et le transférer au Parlement.

Situation épidémiologique

hopital-covid-065.jpg

■ 6.972 cas positifs hier mardi à 10h

■ 0,9 est la moyenne nationale du R0

■ 2,8% est le taux de létalité du Covid-19

■ 467 foyers de contamination identifiés dans 10 régions

Entre 300.000 et 500.000 cas positifs évités depuis le début du confinement

■ 200 décès par jour évités depuis le début du confinement

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc