×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Entreprises

Interview avec Mme. Nora Wahby, Directrice d'Ericsson Afrique de l'Ouest et Maroc

Par Article collaboratif | Le 11/05/2020 | Partager
nora_wahby.jpg

Mme. Nora Wahby, Directrice d’Ericsson Afrique​

1- Comment Ericsson se prépare-t-il à conquérir le marché de la 5G au Maroc ?
Ericsson est présent au Maroc depuis 1982 et depuis nous accompagnons l’introduction des réseaux mobiles avec nos principaux partenaires. Nous avons également été les premiers à soutenir l’introduction de la technologie 3G et 4G.
Avec notre partenaire au Maroc, nous nous assurons toujours de présenter les dernières technologies et de fournir des solutions pérennes qui les préparent à l’évolution technologique. C’est exactement le cas pour la 5G et nous pouvons affirmer avec fierté que notre équipement peut soutenir progressivement l’introduction de la 5G.
La fonction unique de partage de spectre d’Ericsson peut permettre aux fournisseurs de services d’introduire la 5G au-dessus du réseau 4G existant et de gérer le trafic entre les deux technologies de manière transparente, cela ne peut se faire qu’avec une mise à niveau logicielle.

2- En 2019, Ericsson Moyen-Orient et Afrique a annoncé sept accords commerciaux 5G avec des opérateurs en Arabie Saoudite, au Qatar, au Bahreïn, aux Émirats arabes unis et en Afrique du Sud. Qu’en est-il des accords avec les opérateurs marocains ou des négociations en cours ?
Ericsson travaille en étroite collaboration avec les fournisseurs de services locaux au Maroc pour des solutions qui ouvriront la voie à la 5G. Nous avons eu un certain nombre d’essais d’application réussis sur la 5G, à savoir la démo Music Connect, dont nous avions fait partie au Festival Mawazine l’année dernière.
Les contrats annoncés publiquement au Moyen-Orient par Ericsson avec Etisalat UAE, Ooredoo Qatar, STC et Mobily en Arabie Saoudite, Zain & Batelco au Bahreïn sont une preuve supplémentaire de la disponibilité commerciale de la 5G à grande échelle.
Alors que la région MENA se dirige vers les services commerciaux 5G, Ericsson a franchi des étapes importantes avec les principaux fournisseurs de services sur la voie de faire de la 5G une réalité pour les consommateurs. À ce jour, Ericsson a signé 38 contrats 5G avec des opérateurs uniques, dont 27 sont des réseaux en direct.
À la fin de 2025, le rapport sur la mobilité d’Ericsson prévoit que la 5G comptera 90 millions d’abonnements dans la région, ce qui représente environ 10% du total des abonnements mobiles. La préparation de ces opportunités 5G représente une énorme opportunité pour les prestataires de services. Par ailleurs, les fournisseurs de services de la région MENA envisagent une opportunité de revenus potentielle de 15,18 milliards de dollars à 45,91 milliards de dollars d’ici 2030 à condition d’adapter leur modèle commercial pour devenir des facilitateurs et des créateurs de services.
Nous nous sommes activement engagés dans la préparation de l’introduction de la 5G. Nous avons organisé un certain nombre d’ateliers avec le Régulateur et les prestataires de services pour tenter de définir l’agenda du lancement de la 5G au Maroc.

3- Pour améliorer la connectivité dans les zones rurales, Ericsson a dirigé un projet au Groenland pour étendre la couverture dans les villages reculés en utilisant le système radio Ericsson. Dans les zones rurales également, des connexions IoT (Internet des objets) jusqu’à 100 km sont possibles pour l’exploitation des données en agriculture. Pensez-vous que vous pourrez déployer ce système au Maroc ? Dans quels domaines et avec quels acteurs potentiels ?
Il est difficile de moderniser et de gérer les réseaux dans les zones reculées, où il n’y a pas d’accès à large bande mobile. Ericsson modernise le réseau de la région avec le système radio Ericsson et des mises à niveau rentables des sites vers LTE.
En conséquence, l’accès à large bande et le haut débit mobile deviennent l’épine dorsale d’une société moderne, fournissant une connectivité pour les services résidentiels,
les entreprises et autres.
Plus tôt ce mois-ci, nous avons annoncé qu’Ericsson avait conclu un accord avec Newport Utilities pour construire le premier réseau d’accès sans fil fixe (FWA) de l’industrie des services publics ruraux au Tennessee. Ce partenariat permet de combler les lacunes en termes d’accès à Internet dans les communautés mal desservies.
Nous sommes également impliqués dans le déploiement rural avec les principaux prestataires de services ici au Maroc.

4- Au Myanmar, Ericsson a déployé un site solaire de 500 watts pour la connectivité 2G, 3G et LTE afin de répondre aux besoins du réseau électrique énergivore. Sachant que le Maroc s’est déjà positionné dans l’énergie solaire (centrale Noor de Ouarzazate), quelles sont les possibilités de déploiement de ce système au Maroc ?
Ericsson a lancé une série d’initiatives pionnières pour optimiser l’efficacité énergétique des réseaux mobiles en créant des solutions qui réduisent les impacts environnementaux et les coûts des opérateurs.
Ces initiatives comprennent : une amélioration de 35% de l’efficacité des stations de base radio 3G en 2006; Fonctions d’économie d’énergie GSM; le tube de la tour Ericsson; sites de télécommunications alimentés par des biocarburants; et le Solar Village Charger, co-développé avec Sony Ericsson.
Ericsson a livré ses premiers sites solaires en 2000 à Maroc Telecom et a fourni plus de 200 sites en Afrique et en Asie du Sud-Est jusqu’à présent. Le réseau existant est mis à niveau vers le dernier logiciel, ce qui permettra d’utiliser des fonctionnalités avancées pour l’optimisation de la consommation d’énergie qui, à son tour, permet une économie d’énergie de l’ordre de 10 à 15%.

5- Il y a aussi des opportunités dans la croissance de la clientèle ADSL (suite au dégroupage) pour Inwi et Orange et dans le déploiement de la fibre optique, ainsi que dans le service universel (3000 localités à couvrir en voix et données) Comment Ericsson se positionne-t-il dans ces projets ?
Nous continuons à soutenir l’ambition des prestataires de services d’étendre l’accès au haut débit partout au Maroc. Nous sommes impliqués dans le déploiement du projet de service universel avec Inwi. Nous fournissons également la technologie TDD pour prendre en charge l’accès ADSL dans le réseau Inwi.

6- Quels sont vos objectifs et ambitions pour le Maroc ?
La 5G est une technologie qui ouvrira principalement une grande opportunité aux industries permettant des gains d’efficacité et de nouvelles opportunités commerciales grâce à la numérisation. 2019 a été une année réussie pour les préparatifs 5G au Maroc avec les prestataires de services. Cela se poursuivra et s’étendra également aux industries.
Notre ambition pour le Maroc est d’accompagner la création d’un système d’écho qui adoptera la 5G comme nouvelle plateforme de numérisation du pays.

Publi-rédactionnel

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc