×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

OCP toujours en pole position

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5756 Le 07/05/2020 | Partager
Le groupe occupe le tiers du marché mondial
Les engrais contribuent pour 80% au chiffre d’affaires à l’export
ocp-engrais-056.jpg

La valorisation tient un rôle central dans la  stratégie du groupe OCP. Celle-ci se matérialise par le lancement et la réalisation d’unités de fabrication des engrais aussi bien au Maroc qu’à l’étranger (Ph. DR)

Le groupe OCP maintient le cap et mise sur les produits à forte valeur ajoutée. Ceci, dans un marché marqué par une baisse tendancielle des cours mondiaux des phosphates et dérivés. Mais à court terme, la situation sera probablement inversée, soutiennent la plupart des analystes. Car l’un des enseignements majeurs de la crise de la pandémie du Covid-19 tient à la sécurité alimentaire qui s’érige désormais en tête des priorités.

Pour maintenir ses parts de marché, le groupe persiste à développer les volumes. Sur le premier trimestre 2020, ses expéditions d’engrais ont explosé de plus de 60% par rapport à la même période de 2019, soit 2,9 millions de tonnes. Alors que celles des phosphates ont augmenté de 6,4% à 2,2 millions de tonnes.

Et sur le seul mois de mars, marqué par l’état d’urgence sanitaire, les exportations du groupe ont bondi de 30% pour les phosphates et de 28% pour les engrais. Seulement, la contre-valeur n’a pas suivi. Au premier trimestre, le chiffre d’affaires réalisé a décroché de 4,9% à 11,01 milliards de DH contre 11,58 milliards, une année auparavant. Mais c’est le prix à payer pour préserver les parts de marché, déjà en perte de 4 points en 2019: 34% contre 38% en 2018.

Cette situation varie selon les produits et les régions. C’est ce qui ressort du rapport du groupe au titre de l’année 2019. Concernant l’acide, l’OCP demeure numéro 1 mondial avec 49% de part de marché. Une proportion en hausse de 2%, précise le rapport. Tout en notant que le groupe a pu accroître sa part de marché sur l’acide globalement et en Asie en particulier, ce qui a compensé la baisse constatée sur le marché européen. Les exportations d’acide se sont établies à 1,5 million de tonnes sur les 9 premiers mois de 2019.

Pour ce qui est des engrais, l’OCP a réussi à garder sa part de marché grâce à la flexibilité de son portefeuille produits et régions, dans un contexte marqué par une offre pléthorique et une demande en baisse en Asie. Il n’empêche que le groupe a amélioré ses expéditions d’engrais de 600.000 tonnes l’année dernière. Le volume exporté ayant atteint 9 millions de tonnes  contre 8,4 millions en 2018.

Il résulte de la hausse de la demande en Amérique et en Europe. Sur la première région, la part du marché s’est établie à 32%, alors qu’elle s’est située à 29% sur le continent européen. Par ailleurs, le groupe OCP confirme sa position de premier exportateur d’engrais sur l’Afrique avec près de 58% de part de marché, en glissement annuel.

A. G.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc