×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Fitch prédit une décroissance de 4,5%

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5752 Le 30/04/2020 | Partager
L’agence d’évaluation abaisse les perspectives du pays mais maintien sa note
L’impact du coronavirus et de la sécheresse plus important que prévu

Retournement de situation! Une à une les agences d’évaluation financière revoient leurs copies par rapport à l’impact du coronavirus sur l’économie marocaine. Si elles étaient au départ, plutôt confiantes, par rapport à la résilience à la situation économique du pays saluant les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la pandémie, elles sont aujourd’hui plus prudentes à la lumière des derniers impacts chiffrés annoncés par le HCP (cf. e-leconomiste du 29 avril) avec une perte de près de 30 milliards de DH attendue pour le premier semestre 2020. Aujourd’hui, c’est Fitch Ratings qui vient de dégrader les perspectives du pays de stables à négatives tout en maintenant la note souveraine à BBB.

«Les perspectives négatives reflètent le coup durement porté à l’économie marocaine par le choc de la pandémie de coronavirus, qui provoquera la plus forte contraction du PIB en 25 ans, et une augmentation marquée des déficits extérieurs et budgétaires et des ratios d’endettement du Maroc», justifie l’agence d’évaluation.

Elle va même plus loin en affirmant que «la baisse des exportations, du tourisme, des transferts de fonds et de IDE  entraînera un doublement du déficit du compte courant à 8,3% du PIB en 2020. Pour Fitch, les recettes du compte courant seront affectées par une contraction de 7% de l’économie de la zone euro.

Une économie que concentre 60% des exportations du Maroc, les deux tiers de ses transferts MRE, la moitié de ses investissements étrangers directs (IDE) et les trois quarts de ses arrivées de touristes, et ce depuis les cinq dernières années. Ceci dit, l’agence pense que la baisse des prix des produits énergétiques (pétrole notamment),  l’arrêt des investissements à forte intensité d’importations et l’augmentation des subventions étrangères vont permettre de limiter la détérioration du solde du compte courant à 5% du PIB en 2021, à condition d’une reprise du tourisme et d’une augmentation de la capacité d’exportation manufacturière.

Fitch prévoit à son tour que le Maroc recourt aux emprunts publics auprès des créanciers. Cela a commencé par le tirage des 3 milliards de dollars de la ligne de liquidité de précaution auprès de FMI en avril. Cela ne devrait pas s’arrêter à ce niveau. «Nous nous’attendons à ce que le gouvernement négocie un nouvel accord de précaution avec le FMI dans les prochains mois et reconduise son euro-obligation à cinq ans d’un milliard de dollars dont l’échéance arrive en octobre».

Prévisions de croissance

Pour Fitch, le PIB du Maroc devrait se contracter de 4,5% en 2020. Ce qui mettrait fin à 22 années de croissance continue. Cela en raison de l’aggravation attendue du contexte extérieur en raison des perturbations de l’activité dans les secteurs non marchands suite à un arrêt de deux mois pour endiguer la propagation de la pandémie. Pendant ce temps, le peu de pluviométrie enregistré pendant la majeure partie de la saison agricole actuelle impactera sur la récolte de céréales et entraînera une contraction du PIB agricole. Toujours est-il, Fitch estime que l’activité rebondira au fur et à mesure que l’économie mondiale sortira du choc pandémique, aidée par une économie diversifiée et des plans de développement et d’industrialisation en cours. «Le PIB devrait croître de 6% en 2021», conclut-elle.

Moulay Ahmed BELGHITI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc