×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Enquête Sunergia-L’Economiste: Malgré les dégâts, les Marocains restent optimistes

Par Nadia SALAH | Edition N°:5749 Le 27/04/2020 | Partager
Une investigation comparée sur trois semaines
Sans être alarmistes, les plus hauts revenus sont moins optimistes
Sur le terrain, les pertes d’emploi sont énormes

C’est par les extrêmes que les opinions évoluent quant à la sortie de crise. Notons bien qu’à l’heure où nous mettons sous presse, il n’y a aucune date pour la fin de ou des alertes. Les calendriers qui circulent ne sont que des fake news.

hcp-enquette-049.jpg

Un recul assez important des optimistes détermine une baisse globale de la confiance à l’issue de la crise, pour toutes les catégories.

En revanche ce qui est venu éclairer le chemin sont les chiffres du HCP. Il y a nettement moins d’entreprises à l’arrêt, qu’on ne le redoutait, mais beaucoup plus de pertes d’emploi. Des données dix fois supérieures circulaient. Elles étaient fausses… Du moins pour l’instant. (Voir nos analyses e-leconomiste du 24 avril 2020).

Une grosse majorité toujours confiante

Est-ce cela qui a déterminé depuis le début un certain optimisme face aux dégâts économiques et sociaux? Toujours est-il que les Marocains restent largement majoritaires pour parler de leur optimisme. En fait les gens sont plus inquiets pour leur santé que pour leur situations matérielle.

Il y a trois semaines, seuls ceux qui gagnent plus de 12.000 DH par mois étaient plus pessimistes que la moyenne de l’échantillon (soit 1.288 répondants). Comme cela était attendu, on retrouvait des pessimistes chez ceux qui ont moins de 2.000 DH.

Les autres tranches de revenus étaient grosso modo dans la moyenne générale, avec une figure très particulière, à front renversé: des craintes inversement proportionnelles au montant des rentrées.  On dit que ces figures sont porteuses de contestations et violences. On n’a pas de recul au Maroc pour pouvoir dire quoi que ce soit.

enquete-optimiste-049.jpg

NB: la présente enquête a été réalisée avant la diffusion des données du HCP, concernant l’état des entreprises dans la crise du Coronavirus, et avant l’investigation de L’Economiste sur les «gagnants et les perdants du virus» (Cf. e-leconomiste du 24 avril 2020)

Et maintenant, que disent les Marocains? Comme on le voit sur les graphiques des moyennes, l’opinion s’est déportée vers la droite. Les optimistes ont reculé de 8%, ce qui est significatif, vu la grande taille des deux échantillons.

Les plus riches sont devenus 28% (au lieu de 24%) à être plutôt pessimistes ou franchement pessimistes. Les pessimistes parmi les plus pauvres, les moins de 2.000 DH par mois, sont devenus à peine moins nombreux.  Le phénomène de front renversé à disparu.

Maintenant que dit le terrain, via le HCP? Globalement c’est « moins pire » que ce qu’on disait pour les entreprises mais «plus pire» pour les emplois. Néanmoins attention car les données ont déjà quatre semaines. C’est long dans une crise.
Toujours est-il, plus de 17% des emplois dans les services avaient disparu. Soit 245.000 postes, pas loin d’un quart de million.

Presque un travailleur sur quatre a perdu son emploi dans l’industrie, 195.000 postes.  On se souvient peut-être que c’était le nombre de postes perdus et jamais récupérés dans l’industrie au milieu des années 2010.

Enfin, un poste sur quatre a disparu dans le bâtiment, lequel vit déjà une sérieuse mévente, faute d’avoir arrêté à temps les soutiens publics à la construction de logements. 170.000 postes se sont envolés, qui s’ajoutent aux débauchages de ces derniers mois.

N.S.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc