×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

«L’intrication de Malabar», votre feuilleton du Ramadan

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5747 Le 23/04/2020 | Partager
Après «Les ombres», «Arabmageddon» et «Conspiration à Alger» un 4e roman de Amine Jamaï
Un ovni littéraire mettant en scène des personnages joyeusement anticonformistes
lintrication-de-malabar.jpg

Etonnant, drôle, surréaliste et plein de rebondissements. «L’intrication de Malabar»,  dernier roman inédit de Amine Jamaï, que vous propose L’Economiste pendant ce mois de ramadan, est un ovni littéraire. L’auteur s’aventure dans les méandres du roman noir et s’en amuse, en mettant en scène des personnages joyeusement anticonformistes.

L’artillerie de l’auteur est faite de satire, d’ironie, de situations comiques et d’humanité douloureuse. Le récit court et saccadé, nous fait faire des allers-retours incessants entre une petite ville du Moyen Atlas, les laboratoires scientifiques les plus renommés et les services de renseignements des plus grandes puissances. 

«Dans la campagne profonde d’Azrou, un brillant jeune homme quitte sa modeste maison familiale pour aller à l’aventure porté par des rêves de lendemains meilleurs. Le sort et cette foutue chance lui jouent des tours et le conduisent à la rencontre de deux clochards miséreux, hauts en couleurs. Contre toute attente, leur galère se transforme en une synergie lumineuse, qui pourrait bien changer le cours de l’histoire. Mais ce serait sans compter sur d’obscurs services étrangers…».

Au cœur de l’intrigue, un mystérieux génie de mécanique quantique, doté d’une lucidité extraordinaire et d’un goût pour l’ironie acérée, recherché mort ou vif par des barbouzes aux intentions plus ou moins avouables.  L’idée d’un super héros marocain n’est pas nouvelle pour Amine Jamaï, puisqu’il avait mis en scène dans son premier roman  «Le Général Marocain, la conspiration des ombres» un compatriote sauvant  l’humanité d’une troisième guerre mondiale.

Amine Jamaï dirige un cabinet conseil en stratégie et management à Casablanca. Auteur de trois premiers romans, Les ombres 2016, Arabmageddon 2017 et Conspiration à Alger 2018, L’intrication de Malabar est son quatrième roman.

Comme chaque année, pendant le mois de ramadan, L’Economiste propose à ses lecteurs, un roman publié quotidiennement,  par épisodes, dans la plus pure tradition du roman-feuilleton du XIXe siècle.  C’est ainsi que nos lecteurs ont pu découvrir la place de Jésus dans le Coran à partir de  l’essai, entre histoire et religion, de Rachid Lazrak «Jésus, une grande figure biblique» tout comme, la biographie romancée d’Ibn Khaldoun de Abdessalam Cheddadi ou encore plonger dans la saga historique de Zakya Daoud «Zaynab reine de Marrakech» et  «Les petits-enfants de Zaynab» retraçant la vie de  Zaynab Nefzaouia, dont l’histoire est liée à la fondation de la dynastie almoravide et de Marrakech, sa capitale.

A.Bo

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc