×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

De bonnes sources

Par L'Economiste | Edition N°:5746 Le 22/04/2020 | Partager

• Taux de croissance négatif en 2020, annonce le HCP
Le coronavirus va avoir «un impact certain» sur la croissance économique. «Son taux sera négatif en 2020», annonce le Haut commissariat au plan dans un entretien avec l’Agence de presse espagnole. Le Maroc «devrait réfléchir à l’après crise sanitaire et planifier les projets stratégiques en plaçant l'environnement et l'Homme au centre de ses préoccupations». Le Maroc «ne peut pas échapper à la situation difficile» à laquelle font face les pays de la région. Il développe 70% de ses échanges commerciaux avec ceux de l'UE.

F.F.

• Lahlimi pour un Etat stratège et une économie planifiée
Après la fin du confinement, «L'État doit être un moteur de développement et non pas un Etat providence. Un Etat stratège mobilisateur de ressources», estime Ahmed Lahlimi Alami. Le Haut commissaire au plan est pour «une économie planifiée ouverte sur l'avenir et non pas une planification administrative comme dans les années 1960», estime-t-il. Lahlimi est également «favorable au recours à l'endettement interne ou externe» en cas de nécessité pour financer les investissements et non pas aux dépenses de fonctionnement. Même si ce choix va augmenter le déficit public.

F.F.

• Les cuves de la SAMIR
Les exploitants de pétrole aux Etats Unis veulent se débarrasser de leurs barils, lundi soir ils étaient prêts à payer pour cela. Toujours est-il que le brut est au plus bas. Les produits raffinés suivent. On ne comprend pas très bien pourquoi le ministère de l’énergie, dirigé par Aziz Rebbah, n’a pas réquisitionné les cuves de la SAMIR, pour y loger quelques réserves. Ces cuves seraient encore dans un état correct. Elles ne demanderaient que de l’entretien.  C’est ce qu’affirmaient les «parties intéressées» (dont les banques) quand il était question de trouver un repreneur.

J.R.

• Indemnité Covid-19: La loi adoptée en plénière
Examiné en Commission des secteurs productifs lundi dernier, le projet de loi instaurant des mesures exceptionnelles au profit des entreprises affiliées à la CNSS et leurs employés, a été approuvé en séance plénière à la Chambre des représentants. Le texte, déjà validé par les Conseillers, sera bientôt publié au Bulletin officiel.

M.A.M.

• La CSMD se penche sur les effets géopolitiques du covid
La Commission spéciale du modèle de développement (CSMD) a organisé, hier mardi, un atelier en live sur Facebook, pour discuter des effets géopolitiques et économiques du Covid-19. Cette rencontre a connu la participation de plusieurs personnalités dont Miguel Angel Moratinos, Hubert Védrine, Daniel Cohen, Youssef Amrani et Mohamed Loulichki.

M.A.M.

• Bayer Maroc contribue à la lutte contre le coronavirus
Bayer Maroc apporte de l’aide au gouvernement et aux structures sanitaires du pays. Il a engagé plus de 3 millions de DH de dons monétaires et en médicaments. A cela s’ajoute, un don en numéraire d’un montant de 1 million de DH au profit du Fonds Marocain de Lutte contre le Coronavirus. En parallèle, Bayer prévoit des actions d’entraide sociale pour venir en aide aux familles impactées par les aléas de cette crise sanitaire à l’occasion de la venue du Ramadan.

M.A.B.

• Médias: Le Maroc «progresse légèrement», selon RSF
Le Maroc (133e) remonte de deux places au Classement 2020 de Reporters sans frontières. Cette «légère progression» s’explique notamment par la création d'un Conseil de presse. «Même si celui-ci n'a pas encore contribué à créer un environnement de travail apaisé pour les journalistes et les médias», estime RSF. En 2019-2020, des actions judiciaires «ont été intentées» contre les journalistes et de «lourdes condamnations» prononcées. L’ONG cite le cas du directeur de publication d’Akhbar al-Yaoum, Taoufik Bouachrine, condamné en appel à 15 ans de prison ferme dans une affaire de mœurs. Le journaliste Omar Radi a été condamné à 4 mois de prison avec sursis pour un tweet «dénonçant une décision de justice» dans le procès des manifestations du Rif.

F.F.

• RSF: L’Environnement de travail des journalistes se dégrade
«Procès sans fin au Maroc, interpellations régulières et détentions provisoires prolongées en Algérie, médias libyens qui se transforment en acteurs du conflit armé»…. Dans cet environnement de travail qui «se dégrade un peu plus» pour les médias et les journalistes d’Afrique du Nord, selon Reporters sans frontières. La Tunisie poursuit sa transition démocratique malgré des réformes retardées dans le secteur médiatique.

F.F.

• Prisons: Un foyer de contamination à Ouarzazate
Après l’annonce, dimanche dernier, de l’atteinte du directeur de la prison de Ouarzazate du Covid-19, les tests effectués ont permis d’identifier 60 cas de contaminations parmi les fonctionnaires des groupes 1 et 2, travaillant en alternance toutes les deux semaines. 17 détenus ont été également contaminés. Suite à l’apparition de ces nouveaux cas, la direction générale de l’administration pénitentiaire a décidé de procéder au dépistage de toute la population de cette prison.

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc