×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Covid: L’appui financier de l’AFD

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5746 Le 22/04/2020 | Partager
Près de 1 milliard d’euros de financements
Budget de l’Etat, soutien aux TPME, développement de la santé, de l’agriculture…
mihoub-mezouaghi-046.jpg

Mihoub Mezouaghi, directeur de l’AFD au Maroc: «L’enjeu est d’abord de mobiliser à court terme des financements en faveur du programme  de stabilisation économique et sociale. Mais il convient, dès à présent, de préparer la sortie de crise» (Ph. AFD)

L’Agence française de développement (AFD) maintient aujourd’hui plus qu’avant son soutien au Maroc. Le groupe déploie ainsi son appui à travers plusieurs canaux. Il participe d’une part au programme d’urgence sanitaire, économique et sociale défini par les autorités marocaines avec toute sa gamme d’instruments de financement.

De l’autre, il accélère le financement de nouvelles politiques structurelles en faveur, notamment, d’une protection sociale renforcée des citoyens et d’une relance durable de l’économie marocaine pour préparer la sortie de crise.

Cela se traduit concrètement par la mise à disposition à court terme des fonds d’opérations comme les 100 millions d’euros qui seront versés au cours des trois prochains mois au budget de l’Etat afin de contribuer au financement du programme de stabilisation économique et sociale et les 50 millions d’euros qui seront destinés aux établissement publics marocains. Ces fonds s’ajouteront au nouvel accord de prêt de 100 millions d’euros en appui à l’amélioration de la performance des communes qui été accordé le 1e avril.

Parallèlement, AFD contribue à maintenir l’accès des TPME au financement en mobilisant deux lignes de crédit en faveur de Finea et du Crédit Agricole du Maroc. «Le versement des ressources financières dans les semaines suivant la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, s’élève à 130 millions d’euros», précise l’agence.

Dans le même registre, la filiale du groupe AFD dédiée au secteur privé, Proparco a augmenté le capital du groupe Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM) et acquis Saham Pharma, premier fabricant d’antibiotiques et l’un des principaux fournisseurs d’hôpitaux au Maroc, aux côtés du fonds SPE AIF I. «Une nouvelle opération dans le secteur de la santé devrait se matérialiser d’ici la fin de l’année 2020», confie l’AFD.

Justement, le groupe devrait mobiliser au cours du second semestre 2020 entre 400 et 550 millions d’euros pour soutenir les nouvelles politiques structurelles et les réformes institutionnelles. Cela commencera par le secteur de la santé et du système de protection sociale dont le programme est d’ores et déjà en préparation avec le ministère de la Santé.

«Il contribuera à renforcer la performance du système de santé et sa capacité à mieux résister et répondre aux menaces posées par l’épidémie», indique-t-on auprès de l’AFD. L’agence prépare également un programme de soutien à la stratégie Generation Green pour l’accélération de la mise aux normes sanitaires des circuits de transformation et de commercialisation alimentaire.

La régionalisation avancée n’a pas été omise puisque l’agence compte poursuivre son appui financier à la réforme et aux programmes de villes durables.

Moulay Ahmed BELGHITI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc