×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Application anticoronavirus: «Nous pouvons faire vite en continuant à être conforme»

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5745 Le 21/04/2020 | Partager
omar-seghrouchni-2-045.jpg

Omar Seghrouchni préside la Commission nationale de contrôle de la protection des données personnelles (CNDP) depuis novembre 2018 (Ph. Bziouat)

Omar Seghrouchni préside la Commission nationale de contrôle de la protection des données personnelles (CNDP). Il explique la position de son instance au sujet de l’application anticoronavirus. Sa conformité avec la loi va «renforcer ses chances de réussite» et «encourager encore plus l’investissement».

-L’Economiste: Je contamine plusieurs personnes là où je passe. Les contaminés ne s’aperçoivent de rien puis sont hospitalisés en urgence... La moitié meurt. Qui est responsable?
-Omar Seghrouchni:
Vous y allez fort là. Si ce que vous dites est que ceux qui s’opposent au déploiement de cette application vont être responsables des morts à venir, je vous réponds: peut-être, s’il s’avère qu’il n’y a pas d’autres solutions que celle-là.
Mais là, nous sommes très loin de la position de la CNDP.
Sa position, parfois non alignée à 100% avec certaines autorités internationales de protection des données privées, ne cherche pas à rester au niveau des doctrines. Mais à accompagner l’Etat de façon opérationnelle.
Nous disons juste que nous pouvons faire vite en continuant à être conforme. Et qu’en étant conforme, on renforce les chances de réussite. Il ne faut pas nous faire dire ce que nous n’avons pas dit.
Et à mon tour, si vous permettez, de vous poser une question: Si les citoyens n’utilisent pas l’application et que la moitié meurt, qui en est responsable?

- Pourquoi recommandez-vous au gouvernement de maîtriser les codes développés, les architectures informatiques et de ne pas acquérir de black box?    
- Nous ne sommes pas en situation normale. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. La réussite de l’opération de tracing (traçabilité) a plusieurs conditions. Celle qui relève de notre périmètre de responsabilité est la confiance numérique.
Les mesures recommandées peuvent aider à conforter cette confiance. Ce qui pourrait contribuer à un meilleur déploiement de cette application.

- Le droit à la sécurité, à la santé, à la vie et à la protection des données personnelles se juxtaposent dans ce débat. Existe-t-il un arbitrage constitutionnel à faire?
- Les constitutionnalistes et les experts auront probablement leur mot à dire. Mais commençons par le bon sens.
Si vous revenez à nos différentes communications et à nos actions depuis l’annonce de l’état d’urgence sanitaire, les choses sont claires dans notre esprit. Nous priorisons la gestion du risque sanitaire et le maintien de l’activité économique. La protection des données privées vient en accompagnement pendant cette période difficile.
Notre recommandation, pour toutes les raisons évoquées précédemment, est de respecter la loi relative à la protection des données personnelles d’autant plus que cela ne coûte rien, et peut rapporter gros…
A la sortie de crise, notre pays pourra s’enorgueillir d’avoir été exemplaire. Et avec une confiance numérique visible à l’international, cela encouragera, sans doute, nos partenaires économiques à investir plus dans notre pays. Ce ne sera pas la seule raison bien sûr, mais l’argument n’est pas absent.
Le débat généré par cette humble position de la CNDP n’est pas malsain. Au contraire, il nous aidera à avancer, tous ensemble, vers le meilleur. Le Maroc et ses citoyens ont besoin du digital, le digital et les citoyens ont besoin de la confiance numérique.

Propos recueillis par Faiçal FAQUIHI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc