×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

De bonnes sources

Par L'Economiste | Edition N°:5743 Le 17/04/2020 | Partager

• Indemnité Covid: Une liste négative pour bientôt …
Pour éviter les abus et pousser les entreprises des secteurs qui ne sont pas impactés par les répercussions économiques du Covid-19 à reprendre ou poursuivre leur activité, une liste négative sera bientôt publiée. «Chaque département ministériel la déterminera en fonction des règles de confinement et des besoins vitaux du pays», déclare un responsable du ministère des Finances à L’Economiste.

K.M.

• … Et des dizaines de milliers de cas de fraude
Le ministre du Travail a annoncé au Parlement que près de 48.000 enseignants du privé ont été officiellement mis au chômage par suite à la pandémie du coronavirus. Leurs employeurs ont demandé à bénéficier de l’indemnité covid-19 au titre du mois de mars. Pourtant, ils avaient bien recouvré les frais de scolarité au début de ce mois. Dans le lot des fraudeurs, le ministre a également cité certains médecins et pharmaciens. Or, ces professions ne sont pas censées fermer pendant l’état d’urgence. Au total, le nombre de cas de fraudes estimés dépasserait les 100.000 sur les 700.000 personnes ayant bénéficié de l’indemnité.

H.E.

• Marocains bloqués à l’étranger: Rallonge de la dotation touristique
A défaut d’un rapatriement à court terme, les Marocains bloqués à l’étranger bénéficieront d’une hausse exceptionnelle de la dotation touristique. L’Office des Changes a pris une décision dans ce sens, de concert avec le ministère des Finances. Encore faut-il avoir la contrepartie en dirhams au Maroc. Le montant de la rallonge a été fixé à 20.000 DH par personne majeure, en plus du barème de droit commun qui est de 45.000 DH, augmenté de 25% de l’IR payé en 2019, avec un plafond de 200.000 DH. Les personnes intéressées sont appelées à prendre attache avec leur banque via le net. L’Office des changes enverra une note au GPBM sur l’opérationnalisation de cette mesure au plus tard vendredi 17 avril.

H.E.

• Personnes décédées à l’étranger: Le rapatriement des dépouilles après la crise
Face à l’impossibilité de rapatrier actuellement les dépouilles des Marocains décédés à l’étranger, Nezha El Ouafi a dit «compter sur la compréhension des familles concernant la nécessité d’enterrement dans les pays d’accueil». Ceux qui souhaitent rapatrier les dépouilles de leurs proches, «bénéficieront d’un accompagnement dès la fin de cette crise», a promis la ministre déléguée en charge des MRE. L’enterrement dans les cimetières et carrés musulmans des pays d’accueil, particulièrement des personnes démunies ou ne disposant pas d’une assurance obsèques, est pris en charge par le gouvernement, selon El Ouafi.

M.A.M.

• Aït Taleb: «Les pics de contaminations sont liés à des foyers»
«L’apparition de pic de contamination coïncide avec des foyers». C’est ainsi que le confie, à L’Economiste, Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé. Ceci, suite à l’annonce de 227 nouveaux cas de Covid-19, jeudi à 10h. A titre d’exemple, la contamination en cascade constatée à Fès est liée à un superviseur d’une enseigne de distribution alimentaire qui a contaminé 63 salariés. «Ce sont des phénomènes ponctuels qui peuvent expliquer la notification d’un nombre important de cas», souligne le ministre. En outre,  l’indicateur de la diminution du nombre des décès est remarquable. Il en est de même pour celui des malades admis en réanimation. En tout cas, «pour maîtriser davantage la situation, il faut respecter le confinement et les mesures barrières », conseille le ministre.

Y.S.A.

• Covid-19: Bientôt un grand séminaire avec des chercheurs au Maroc
La pandémie Covid-19 inspire les chercheurs. L’Académie Hassan II des Sciences et techniques organise un Webinaire de mise au point (séminaire à distance) pour recueillir des idées de scientifiques marocains à l’intérieur du pays et à l’étranger. L’objectif étant d’arrêter des objectifs de recherche & développement à court et à moyen termes. Dans le même sillage, un séminaire international est prévu par l’Académie Hassan II avec la participation de grands chercheurs marocains, y compris ceux de la diaspora et des étrangers reconnus dans les domaines de l’infectiologie, de l’immunologie, de la génétique, de l’épidémiologie... afin de contribuer à l’analyse croisée de la pandémie, de ses conséquences et aspects prospectifs.

A.R.

• Droit à l’information: Le débat se poursuit avec le HCP
«La réponse du HCP soulève de nombreuses questions en évacuant les limites des données publiées», selon l’association Tafra (voir page 14). Ses microdonnées «ne permettent pas des analyses fines, notamment de la prévention des épidémies». Tafra cite le recensement de 2014.
Dans le cas de Casablanca, le fichier «Individu» comporte 333.851 répondants sur un territoire de 189km2. «Impossible d’étudier les poches de vulnérabilité (…) à cette échelle. Aucun code géographique ne distingue un habitant de Gauthier de celui de Hay Hassani», relève Tafra. La protection des données personnelles fait débat. Certaines microdonnées «ne concernent pas» des individus mais des ménages: densité, type d’équipements… Le HCP «a accompli des efforts» en droit d’accès à l’information, mais «les résultats sont insuffisants. Tafra compte collecter les informations auprès des chercheurs pour «identifier (…) les besoins». L’association a mis un questionnaire sur son site.

F.F.

• RAM: L’UMT tire à boulets rouges
Le Bureau syndical UMT-RAM a fait part à la direction de Royal Air Maroc de son «inquiétude la plus vive face au manque de communication autour de la crise que traverse la compagnie». La centrale syndicale exprime également son étonnement quant à la situation financière de la RAM: «Comment se fait-il que l’un des piliers de l’économie nationale soit fragilisé en si peu de temps?» Ou encore: «Comment une compagnie de renommée comme la RAM peine à honorer ses engagements envers ses salariés dès le début de la crise?».
Le bureau syndical s’interroge également sur le fait que la direction n’ait pas tenu «une réunion  d’entreprise pour dresser la situation financière de la compagnie pour analyser les enjeux de cette situation et établir un plan d’action de sortie de crise sur les court et moyen termes».

A.R.

• RAM: Plein de sources de vulnérabilités dénoncées!
La Fédération nationale du transport aérien ainsi que le bureau syndical de l’UMT à la RAM précisent que la crise de la compagnie est bien antérieure au Covid-19. Mais la pandémie a certes accéléré le processus et les limites de la gestion ainsi que de nombreux «dérapages liés à un certain nombre de dépenses». Parmi ces exemples, figurent «les honoraires relatifs au recours fréquent à des prestataires externes pour des services pouvant être réalisés par des ressources internes». S’y ajoutent des rémunérations mensuelles «exorbitantes» pour des prestations assurées par des personnes ayant bénéficié d’un «départ  négocié». L’UMT dénonce également des ratios de performance élevés par rapport à la moyenne pratiquée dans l’industrie du transport aérien.

A.R.

• Le Méthotrexate de nouveau indisponible
Le Méthotrexate, médicament préconisé dans le traitement du cancer et en rhumatologie dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et du lupus érythémateux est de nouveau indisponible en officine comme chez les distributeurs ou en laboratoires, depuis plus d’un mois. Aucune indication n’est donnée sur les mesures entreprises pour alimenter les stocks.  Les malades chroniques en rhumatologie et patients traités à base de ces médicaments seront-ils les victimes collatérales du Covid-19?

A.K.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc