×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Casablanca: Le parc provisoire de bus enfin opérationnel

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5739 Le 13/04/2020 | Partager
Les véhicules européens injec­tés dans le réseau au fur et à mesure
Les anciens continueront de circuler provisoirement
casablanca-bus-039.jpg

Le parc des 400 bus d’occasion a été commandé par l’exploitant (Alsa) afin d’assurer le service en attendant la réception de 700 nouveaux bus. Les véhicules arborent l’inscription: «Bus provisoires» (Ph. Jarfi)

Quelques dizaines de bus d’occasion ont fait leur apparition à Casablanca. Les usagers ont eu la bonne surprise de les emprunter dès jeudi dernier (cf. édition du 9 avril 2020) et ce, malgré quelques pertur­bations du trafic, selon le témoignage d’une Casablancaise.

«Ce jeudi, les bus ont enregistré beaucoup de retard et certains étaient même bondés mal­gré le risque élevé de contamination», assure-t-elle. Même si le déploie­ment des bus a enregistré plusieurs semaines de retard par rapport au calendrier initial, il est bien perçu par les usagers obligés encore d’emprun­ter les épaves, héritées de l’époque M’dina bus.

Les véhicules, importés d’Europe, sont introduits dans le réseau au fur et à mesure de leur immatriculation. Le parc vétuste de l’ancien délégataire du transport public par bus (M’dina bus) continuera toutefois de circuler durant cette période transitoire. «Nous sommes en train de déployer les bus importés peu à peu. Les anciens bus sortiront des lignes dès que le nombres sera suffisant pour assurer le transport des Casablancais», précise une source auprès d’Alsa.

Il s’agit là du parc pro­visoire de 400 bus qui devront assu­rer le service en attendant l’introduc­tion de la nouvelle flotte de 700 bus neufs, promis pour l’année prochaine. Ce parc de 400 bus d’occasion a été commandé par l’exploitant (Alsa) afin d’assurer le service pendant cette période de transition.

La moyenne d’âge de ces véhicules (de marque Mercedes, Scania, Man…) varie entre 9 et 14 ans et leur prix unitaire s’élève à 300.000 DH environ, soit un total de 140 millions de DH pour l’ensemble des 400 véhicules. Les véhicules sont originaires de plusieurs pays euro­péens (Allemagne, Italie, Belgique, Suède, Royaume-Uni…).

Alsa a commencé, rappelons-le, à réception­ner les bus par lots dès févier dernier (cf. édition du 26 février 2020). Pour rappel, le déploiement de ces bus a accusé un retard, puisqu’ils devaient être mis en circulation dès début fé­vrier. Près de 257 bus étaient en effet bloqués au port le temps d’accomplir des formalités de vigueur. Les admi­nistrations concernées avaient réagi pour débloquer la situation: Douane (exonération fiscale), ministère des Finances (exonération de la TVA)…

Par ailleurs, l’acquisition du maté­riel roulant neuf et la mise à niveau du réseau de transport par bus nécessi­teront une enveloppe de 1,1 milliard de DH, dont l’essentiel est versé par le FART (plus de 900 millions de DH à rembourser sur 10 ans). Le reste est réparti entre la commune urbaine de Casablanca (100 millions de DH) et la région Casa-Settat (100 millions de DH).

A. E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc