×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

Coronavirus: «Les prochains jours seront décisifs»

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5733 Le 03/04/2020 | Partager
De nouveaux cas sont prévus, mais la courbe sera plus aplatie
Le point sur l’effet du protocole basé sur la chloroquine dans les 3 prochains jours
La durée moyenne de prise en charge est de 12 jours

Les quatre prochains jours seront décisifs pour l’issue de cette crise sanitaire. C’est ce qui ressort des dernières déclarations des responsables du ministère de la Santé. Mohamed Lyoubi, directeur de l’épidémiologie au ministère a estimé, lors du point de presse quotidien relatif au bilan de cette pandémie, que le Maroc pourrait enregistré une évolution meilleure que d’autres pays.

«Pour le moment, le modèle suivi semble indiquer qu’il y aura toujours une progression du nombre des cas, mais avec une tendance de l’allure de la courbe qui sera un peu plus aplatie. C’est donc les 4 prochains jours qui vont nous donner une meilleure précision par rapport aux projections relatives à l’évolution de l’épidémie», a-t-il expliqué.

Cela est conditionné, selon lui, par un meilleur respect des mesures de confinement. D’autant que 70 patients suivis, sur les 5.560 cas ayant côtoyé des cas positifs, n’ont présenté aucun symptôme malgré leur contamination.

Aujourd’hui, le nombre de cas guéris a atteint 26 personnes. La durée moyenne de prise en charge est de 12 jours, a fait savoir Lyoubi. La chloroquine a-t-elle favorisé ces guérisons? Pour le directeur de l’épidémiologie, «il est encore prématuré de donner une impression ou conclusion sur ce protocole de traitement». Il a promis de donner des indicateurs détaillés concernant cette question dans les 3 prochains jours.

«Nous sommes en train d’analyser toutes les données pour établir un lien entre le début d’utilisation du protocole basé sur la chloroquine et les médicaments associés, et l’augmentation du nombre des guérisons», a-t-il affirmé.

Actuellement, «l’unité de production de cette substance à Casablanca a permis la mise à disposition d’un stock important, distribué de façon périodique et réglementée à tous les CHU et hôpitaux», indique pour sa part Mahjoub Ahdi, chef du service d’approvisionnement au ministère de la Santé, lors de la rencontre interactive de ce département, mercredi dernier.

De nouveaux marchés ont été aussi conclus avec d’autres fournisseurs des médicaments liés au protocole de traitement du Covid-19, a-t-il ajouté. Les patients utilisant la chloroquine pour le traitement d’autres maladies, pourront y avoir accès sur ordonnance médicale, a-t-il précisé.

Guérisons

  • 43,5 ans est l’âge moyen des cas guéris
  • 9 mois est l’âge du plus jeune patient guéri
  • 4 patients guéris n’ont pas présenté des symptômes lors de la prise en charge
  • 14 cas ont présenté des symptômes bénins
  • 8 patients ont présenté des symptômes graves mais se sont finalement remis

M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc