×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Coronavirus - USA: Ce que prévoit le vaste plan de relance

Par L'Economiste | Edition N°:5727 Le 26/03/2020 | Partager
Il injectera des trillions de dollars de liquidités dans l’économie
Aide financière aux ménages, renforcement des indemnités chômage…
covi-19-027.jpg

C’est fait. La Maison-Blanche et le Sénat américain sont parvenus finalement à un accord sur un plan de relance de la première économie mondiale, durement touchée par la pandémie de coronavirus. Une fois approuvé, le texte devra ensuite être adopté par la Chambre des représentants (contrôlée par les démocrates) avant d’être promulgué par le président américain, Donald Trump.

Que propose ce plan? Il injectera des trillions de dollars de liquidités dans l’économie aussi vite que possible. Le but est d’aider les familles des travailleurs américains, les petites entreprises et les industries à traverser la crise.

Alors que le pays est probablement déjà entré en récession, ces mesures vont mobiliser autour de 2.000 milliards de dollars. En détail, elles fourniront une aide financière aux Américains, à travers des chèques versés directement aux ménages de la classe moyenne jusqu’aux foyers aux revenus moins élevés, ainsi qu’en renforçant les indemnités chômage.

Les salariés mais aussi les travailleurs indépendants mis au chômage recevront en moyenne leur salaire entier pendant quatre mois. Des prêts d’urgence seront fournis pour que plus de petites entreprises puissent survivre et continuer à payer leurs employés. Le plan permettra aussi d’aider plusieurs secteurs pour empêcher autant de licenciements que possible.

Et, bien entendu, il fournira une aide aux hôpitaux et centres médicaux et investira dans de nouveaux traitements et vaccins. Ce plan vient s’ajouter à celui de la Réserve fédérale américaine. Celle-ci avait annoncé de nouvelles mesures dont l’achat illimité d’obligations ainsi que divers mécanismes d’aide directe aux entreprises, y compris les PME.

Donald Trump avait appelé le Congrès à agir immédiatement. Le président américain avait manifesté son impatience face à la crise sanitaire et s’est dit miser sur une levée rapide des restrictions, d’ici mi-avril pour une partie du pays. Le Pentagone lui-même s’est montré moins optimiste en tablant sur plusieurs mois de crise, avec un retour à la normale vers juin-juillet.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a d’ailleurs prévenu que les Etats-Unis pourraient bientôt dépasser l’Europe et devenir le nouvel épicentre mondial de la pandémie. Le bilan augmente rapidement aux Etats-Unis, qui dénombraient mardi soir plus de 800 morts et plus de 55.000 cas officiellement déclarés de Covid-19, selon l’université Johns Hopkins, qui fait référence. Environ 40% de la population américaine est confinée chez elle ou sur le point de l’être, les restrictions variant d’un Etat à l’autre.

Dans la foulée de l’accord sur le plan de relance, la Bourse de Tokyo a terminé mercredi dans la matinée sur un nouveau gain de plus de 8%. L’optimisme avait déjà fait rebondir la veille Wall Street, le Dow Jones enregistrant sa plus forte progression en une séance en près de 90 ans. Et l’Europe a mis le cap au vert aussi.

F. Z. T. avec agences

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc