×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Coronavirus - Initiatives locales: Les Marocains, le cœur sur la main

    Par L'Economiste | Edition N°:5727 Le 26/03/2020 | Partager

    C’est un élan de solidarité sans pareil dont font preuve les Marocains pour venir en aide à leur prochain en ces temps de crise. Principalement pour les franges les plus défavorisées, comme les personnes âgées et les SDF.

    A Rabat, l’Entraide nationale a mis en marche ses rouages pour leur venir en aide et les abriter dans un centre, mais pas avant de les avoir dépistés pour éviter toute contamination. A Tanger, des bienfaiteurs, propriétaires ont ouvert leurs appartements aux sans-abri tout en leur fournissant de quoi se nourrir.

    Dans toutes les autres villes, des initiatives de distribution de dons alimentaires se multiplient, chapeautées par des ONG, voire même par des orphelinats. D’autres se proposent de faire des courses pour les personnes indigentes qui ne peuvent se déplacer… Une aide incommensurable. Un grand merci à tous.

    ■ Tanger: Fort élan de solidarité pour les sans-abri

    chaine-de-solidarite-1-027.jpg

    La pandémie a réussi à faire sortir le meilleur de chacun en ces moments difficiles. A Tanger, les initiatives se multiplient et ciblent en particulier les sans-abri et les plus démunis. Plusieurs associations à Mesnana, Casabarata, Bni Makada ont mis en place des actions de choc pour subvenir aux premiers besoins de cette population. A Bni Makada, une association a pris en charge plusieurs appartements vides cédés pour l’occasion par leur propriétaire qu’elle a aménagés en dortoir pour les sans-abri. A Mesnana, une autre a rassemblé ses équipes et ses ressources pour constituer des paniers alimentaires pour les familles les plus pauvres du quartier avec sucre, farine et autres produits alimentaires de base. Les journalistes locaux de la ville eux aussi ont participé à l’effort. Dès l’arrêt des cours, ils ont enregistré 40 capsules de formation à distance pour le compte du ministère de l’Education.

    A.A.

    ■ Rabat: Un dispositif pour abriter les SDF
    Le confinement touche de plein fouet les sans domicile fixe (SDF) dont les conditions de vie se détériorent davantage. Ce qui nécessite l’intervention des autorités en collaboration avec la société civile. Une initiative a été lancée dans ce sens au niveau de la ville de Rabat par la direction régionale de l’Entraide nationale. Celle-ci s’inscrit dans le cadre des mesures de précaution prises par les autorités locales en vue de lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19). Pour l’heure, quelque 80 SDF, dont la majorité des personnes âgées, étaient actuellement relogés et pris en charge, provisoirement, au niveau du centre de protection sociale Mohammedia situé à Bab Chellah, indique un responsable proche du dossier. «Avant leur hébergement dans le centre, on leur fait passer tout d’abord les analyses médicales nécessaires à l’hôpital Moulay Youssef à Rabat», précise-t-il. Quant aux SDF étrangers issus de l’immigration, ils sont devenus, ces derniers jours, très rares dans les rues de la capitale, est-il constaté. La commune de Rabat est engagée dans cette initiative en assurant les opérations de nettoiement et de désinfection des locaux où sont hébergés les SDF, rappelle Mohamed Sadiki, maire de la capitale. «En cas de besoin, nous sommes prêts à mobiliser certains locaux de la commune et les mettre à la disposition des autorités», ajoute-t-il.

    N.E.A.

    ■ Fès: Les hôtels mis à la disposition de l’Etat, des vivres pour les pauvres

    chaine-de-solidarite-2-027.jpg

    Les hôteliers de la ville de Fès ont mis leurs unités à la disposition des services sanitaires. «Nous nous inscrivons dans l’élan de solidarité lancé par SM le Roi dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 et nous mettons nos hôtels gracieusement à la disposition de la Santé publique et militaire de notre pays», indique Aziz Lebbar, président du CRT, affirmant que cette initiative a été unanimement applaudie par l’association régionale des propriétaires d’hôtels, présidée par Abdelhadi El Mernissi. À noter qu’à ce stade, seulement deux hôtels (Zalagh Parc Palace et Wassim), au même titre que le complexe touristique  «Diamant vert», sont réservés à cette opération, à la demande des autorités. Toutefois, tous les professionnels se disent prêts à mettre à disposition leurs structures au profit des services sanitaires si toutefois besoin en est. Pour Lebbar, des opérateurs de Casablanca ont également adhéré volontairement à cette initiative en toute citoyenneté. «C’est un devoir national auquel nous répondons avec une grande fierté d’appartenance et de mobilisation», renchérit-il précisant que son groupe est à la disposition des autorités du pays pour répondre à l’appel, que ce soit à Fès, Marrakech, Essaouira ou à Casablanca. Outre les professionnels du tourisme, les opérateurs économiques ont créé un groupe WhatsApp, «Ahl El Khayr, Ahl Fès», appelant à la mobilisation de fonds pour les familles nécessiteuses. Avec une participation minimale de 250 DH, les initiateurs de cette action ont déjà rempli pas mal de caddies. Les ménages indigents les retirent directement d’une grande surface de la ville. Enfin, Hassan Belamkaddem, un député (PAM) de Moulay Yacoub, a distribué des sacs de denrées alimentaires (farine, sucre, huile, thé,...) dans plusieurs douars et communes de cette province, l’une des plus pauvres au niveau national.

    Y.S.A.      

    ■ Marrakech/Essaouira: Les opérateurs du tourisme organisent une chaîne de solidarité

    chaine-de-solidarite-027.jpg

    Les restaurants et les hôtels de la région de Marrakech et Essaouira s’organisent pour une chaîne de solidarité en faisant don des denrées alimentaires en excédent aux orphelinats et aux associations de bienfaisance qui vont prendre en charge les sans-abri et les personnes les plus démunies. De leur côté, les voyagistes ont démarré une collecte d’argent pour acquérir des paniers de denrées alimentaires et les distribuer aux familles démunies à travers les autorités locales. Par ailleurs plusieurs entreprises locales, comme Ménara Holding, ont injecté des contributions au fonds de lutte contre la pandémie Covid-19. Certaines ont préféré taire le montant.

    B.B.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc