×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 126.058 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 155.275 articles (chiffres relevés le 26/5 sur google analytics)
Economie

Coronavirus - Produits médicaux: Prix et disponibilité dans l’œil du cyclone

Par Karim Agoumi | Edition N°:5724 Le 23/03/2020 | Partager
Les gels désinfectants moins disponibles et vendus à des prix dépassant parfois le seuil réglementaire
Les masques en rupture de stock depuis une semaine
produits-medicaux-024.jpg

Les produits médicaux utilisés pour se protéger contre le Covid-19 sont moins disponibles en pharmacie. Tandis que les gels désinfectants sont encore présents dans quelques établissements, le masque de protection a quant à lui totalement disparu depuis une semaine des rayons (ph. F. AlNasser)

A l’heure où le Maroc se trouve en situation de confinement total face à la crise sanitaire, la chaîne d’approvisionnement des citoyens en produits médicaux est sensiblement perturbée. En d’autres termes, il devient de plus en plus difficile de se procurer du gel désinfectant ou encore un masque de protection.

Des solutions pourtant essentielles au quotidien pour que les habitants mais aussi le corps médical puissent se protéger efficacement contre ce fléau. Figurant parmi les produits les plus recommandés pour éviter d’être contaminé par le covid-19, le gel hydroalcoolique est moins disponible qu’auparavant en pharmacie. 

Le produit se trouve même en situation de rupture de stock depuis jeudi dernier dans plusieurs magasins situés dans les villes de  Tanger ou encore Casablanca. «Les acheteurs surstockent ces gels chez eux. Des achats de panique qui épuisent considérablement les réserves de nos fournisseurs», confie une pharmacienne du quartier Temara à Rabat.

Quant à leur prix, celui-ci ne respecte pas toujours le seuil règlementaire fixé par le gouvernement depuis le 17 mars dernier. Ainsi, dans certains établissements, les bouteilles de 250 millilitres sont vendues à plus de 80 DH pièce, soit plus de deux fois et demie le prix officiel arrêté à 35 DH pour 300 millilitres. «La faute incombe aux intermédiaires, qui font grimper les prix de manière spectaculaire».

Autre produit qui vient à manquer et non des moindres, le masque de protection connaît une lourde pénurie. «Ce produit est introuvable en pharmacies depuis près d’une semaine, et ce pour les mêmes raisons que pour le gel désinfectant», confie Motaouakkil.

«Un manque qui devrait être comblé dans les prochains jours par un nouvel arrivage du gouvernement», souligne la responsable. Mais cette rupture ne devrait pas inquiéter plus que cela selon les experts, expliquant qu’il existe des parades efficaces.

«Tous les scientifiques actuels déconseillent aujourd’hui le port du masque pour les personnes non atteintes par le covid-19. Ce dernier doit concerner avant tout le corps médical, qui travaille en continu avec des patients contaminés», explique la directrice exécutive de l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP) Layla Sentissi. «Respecter les mesures d’hygiène et les règles de distanciation est largement suffisant pour se protéger», rassure par ailleurs cette dernière.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc