×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

Coronavirus - Marocains bloqués à l’étranger: «Nous voulons rentrer chez nous»

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5724 Le 23/03/2020 | Partager
Ils sont près de 3.000 bloqués en France, et des milliers d’autres partout dans le monde
Jusqu’à vendredi, aucun rapatriement n’a été programmé
marocains-bloques-a-letranger-024.jpg

Des milliers de marocains sont bloqués un peu partout dans le monde depuis la suspension de tous les vols internationaux. Sans toit, manquant de moyens de subsistance, ils poussent des cris de détresse sur la toile  afin d’être rapatriés. «Nous sommes Marocains et nous voulons rentrer au pays», s'insurgent-ils... ( F. Al Nasser)

«Malheureusement, même si nous avons des promesses, nous sommes conscients que plus aucun retour ne sera programmé, du moins pas de sitôt», se désole l’un des Marocains bloqués en France.

«Je suis hébergé par des membres de ma famille dont deux sont atteints du Coronavirus. Ils sont isolés à la maison dans une chambre, mais cela ne diminue pas le risque de contagion pour moi», déplore-t-il.

Depuis la suspension des liaisons aériennes et maritimes avec la France, le Maroc a bloqué des milliers de ces citoyens dans l’Hexagone. Qu’ils aient été en mission professionnelle, en formation, pour des soins médicaux, ou en tourisme, leur déplacement vire au cauchemar. 

Ils sont à peu près 3.000 à être en détresse, attendant une annonce de leur date de retour. Plusieurs dizaines de Marocains ont manifesté cette semaine devant l’ambassade du Maroc, appelant les autorités marocaines à réagir à leurs appels afin d’être rapatriés.

«Une question restée sans réponse. Nous avons été reçus vendredi dernier par l’adjoint de l’ambassadeur. Il nous a informé que les autorités au Maroc sont avisées mais aucune décision concernant notre retour n’a été prise», nous informe Kacem El Bouanani. «Aujourd’hui, nous sollicitons Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour nous rapatrier. Nous sommes Marocains et voulons rentrer au pays», implore-t-il.

«La cellule de veille au niveau de l’Ambassade et des consulats en France a pris en charge une grande partie d’entre nous en les logeant dans des hôtels et en leur procurant des repas et des médicaments. Sur le plan matériel, le nécessaire a été fait. Mais, vu l’état d’urgence sanitaire en France nous sommes exposés à de forts dangers», déplore Kacem.

Si certains ont pu bénéficier du gîte et du couvert, d’autres sont toujours en situation de détresse, notamment à Toulouse, où des personnes n’ont pas encore trouvé un toit ... «Pour l’heure, le consulat de Paris a pris nos données (N°de CIN, de passeport, Visa ...), et depuis silence radio, nous restons sans réponse et sans information», souligne Zineb. 

La situation en France ne fait pas l’exception. Ils sont des milliers en Europe et dans le monde à être bloqués et livrés à eux mêmes. Dans les pays du Golfe, des vidéos circulant sur le net montrent plusieurs ressortissants devant l’Ambassade attendant des réponses quant à leur rapatriement. «Nous manquons de moyens et n’avons plus où loger. Nous voulons juste rentrer chez nous, mais personne ne se soucie de notre sort...», s’indignent-ils.

                                                                                            

Plus de 6.000 français et MRE toujours bloqués au Maroc

mrebloques-au-marocr-024.jpg

Ils sont quelques 130.000 ressortissants français bloqués à l'étranger par la pandémie, estime Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères. Près de la moitié (6.000 à 7.000) sont toujours coincés au Maroc, livrés à eux mêmes.

Le ministère des Affaires étrangères annonce jeudi dernier lancer un «service d'entraide» pour mettre en relation les ressortissants français avec leurs compatriotes volontaires pour les accueillir dans l'attente de la programmation des vols. Ce service «d'urgence» permettra de proposer un hébergement ou d'en demander un sur www.sosuntoit.fr, précise un communiqué.

Par ailleurs, toute personne bloquée à l'étranger et qui souhaite rentrer est invitée à s'inscrire sur le dispositif Ariane, via le site du Quai d'Orsay (diplomatie.gouv.fr), afin qu'ils puissent être joignables. «Nous avons mis en place une cartographie aéroport par aéroport, pays par pays, consulat par consulat pour identifier le nombre de Français demandant à rentrer», a-t-il expliqué.

Toutefois, les vols qui seront affrétés seront des  vols commerciaux à des tarifs «raisonnables» et non un rapatriement par l’Etat, précise le Quai d’Orsay, alors que certains passagers s’attendaient à une prise en charge gouvernementale. «Le gouvernement restera particulièrement vigilant afin que les prix des billets soient régulés, bloqués, et pour qu'il n'y ait pas de spéculations», Jean-Yves Le Drian.

Tilila EL GHOUARI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc