×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Coronavirus - Oujda: Campagnes de sensibilisation tous azimuts

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5723 Le 20/03/2020 | Partager
    Opérations de désinfection de tous les souks et centres commerciaux
    Certains citoyens ne mesurent pas encore la gravité de la situation
    oujda-desinfection-023.jpg

    La désinfection des souks populaires, comme ici au souk Bangladesh, se fait sous l’œil vigilant des autorités locales (Ph. AK)

    Des campagnes de sensibilisation de porte-à-porte et de rue en rue sont en cours d’exécution dans plusieurs villes de l’Oriental. À Saïdia comme à Oujda, Berkane, Jerada, Taourirt, Bouarfa. Elles sont pilotées par des bénévoles, associations et autorités locales.

    Plusieurs haut parleurs et mégaphones sillonnent ces villes et localités pour inciter les populations à rester chez elles. La campagne qui a débuté mercredi au niveau des centres-villes et quelques quartiers à forte densité de population s’est intensifiée ce jeudi avec une forte implication des autorités locales.

    Ainsi, tous les chefs d’arrondissements et pachas pilotent ces opérations avec rappel des consignes à appliquer: se conformer par prévention et par précaution aux directives des autorités sanitaires. Ils contrôlent également l’application des mesures visant à améliorer les conditions d’hygiène dans les marchés, avec sensibilisation des commerçants et des clients aux comportements à adopter et aux gestes à respecter.

    En parallèle, des opérations de désinfection sont menées dans les espaces publics, les stations d’autocars, de grands et petits taxis, de bus. C’est le cas également pour les différents centres commerciaux et kissariates de la médina. Des opérations menées par les services d’hygiène municipaux en collaboration avec la société délégataire chargée de la collecte des déchets et nettoyage d’Oujda.

    De leur côté, les grandes surfaces recourent à des professionnels pour désinfecter leurs différents pavillons. Ces grandes surfaces ont été littéralement prises d’assaut avant-hier mais sont arrivées à satisfaire la demande. Sauf pour les gels hydroalcooliques, les masques et gants de protection.

    C’est le cas également pour les différents commerces des produits alimentaires au niveau des différents quartiers de la ville. «Toutefois, certains commerçants ont profité de la situation pour augmenter les prix en l’absence d’une réactivité permanente des services de contrôle» dénonce Ahmed Bachiri, fonctionnaire à Oujda.

    Le prix des légumineuses a augmenté de 2 DH. Idem pour certains légumes. Les petits pois ont doublé de prix au souk d’Ahfir. Ils sont passés de 7 DH à 12 DH en moins de 48 heures, explique Halima, mère de famille qui n’arrive pas à comprendre cet engouement pour les produits de première nécessité malgré les messages de tranquillisation des autorités locales.

    D’ailleurs la radio d’Oujda répète en boucle ces messages comme elle appelle à plus de vigilance pour éviter la confusion. Ces campagnes de sensibilisation nécessitent une réelle implication des citoyens pour éviter le pire, explique Leila Meghfour, acteur associatif, qui a opté pour le porte-à-porte car certains citoyens ne mesurent pas la gravité de la situation.

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc