×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

Coronavirus: Ce que propose le gouvernement des jeunes

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5722 Le 19/03/2020 | Partager
Mise en place d’un registre national du volontariat
Une loi de finances rectificative est nécessaire d’ici juin, selon ses membres
Appel à collecter des fonds selon les principes de la «blended finance»
jeunes-022.jpg

Les membres du gouvernement parallèle des jeunes ont appelé à lancer une série d’actions citoyennes pour accompagner les efforts publics de lutte contre le coronavirus, notamment l’organisation des opérations de volontariat et la collecte des dons par les associations reconnues d’utilité publique (Ph. Bziouat)

La mobilisation se poursuit pour faire face au coronavirus. Le gouvernement parallèle des jeunes s’est greffé sur ce débat, en tant que «force de proposition». L’une des premières mesures annoncées: l’organisation des conférences et rencontres programmées par le gouvernement parallèle par vidéo-conférence.

Ses membres ont également proposé une série d’actions pour accompagner les efforts de l’exécutif. Ils ont appelé le gouvernement d’El Othmani à «interagir positivement avec la mobilisation de plusieurs citoyens qui se sont portés volontaires pour s’impliquer dans la gestion de cette pandémie sur le terrain».

Cela devra passer, selon eux, par «la mise en place d’un registre national du volontariat et du service civil, afin d’inscrire les Marocains désirant participer aux efforts en cours». Les membres du gouvernement parallèle plaide également pour l’élaboration d’une loi de finances rectificative, d’ici juin prochain, afin d’apporter des solutions efficaces au profit des entreprises et des catégories sociales impactées par cette crise.

Autre mesure proposée: la mise en place d’un cadre fiscal exceptionnel, prenant en compte le contexte épidémiologique mondial. Dans ce sens, le gouvernement parallèle des jeunes appelle à la mobilisation de fonds pour financer les besoins spécifiques de lutte contre cette pandémie, provenant des secteurs public et privé, en conformité aux principes de la «blended finance».

Celle-ci est définie au niveau mondial comme étant «l’utilisation stratégique de financement du développement des fonds philanthropiques pour mobiliser les flux de capitaux privés vers les marchés émergents, engendrant des résultats positifs pour les investisseurs et les communautés touchées».

Cela devra s’accompagner de la mobilisation des institutions d’entraide nationale et les associations reconnues d’utilité publique, pour la collecte des dons en vue de financer les efforts de lutte contre cette pandémie.

Autre mesure d’accompagnement proposée: permettre aux parents d’élèves, de disposer, par alternance, d’autorisations exceptionnelles pour s’absenter du travail, une demi-journée chacun, pour prendre en charge leurs enfants, suite à la suspension des cours dans les écoles.

M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc