×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 126.058 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 155.275 articles (chiffres relevés le 26/5 sur google analytics)
Analyse

Mosquées: 5 milliards de DH pour renforcer le réseau

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5718 Le 13/03/2020 | Partager
Dans le cadre du plan d’action «Mosquées vision 2017-2021»
63 mosquées déjà réalisées, soit 86% du programme
Au menu également: mise à niveau et maintenance des lieux de culte

Avec la réforme du champ religieux lancée au début des années 2000, on assiste à la mise en place d’une nouvelle politique de gestion et de développement des lieux de culte au Maroc. Une tâche assurée par la direction des mosquées au sein du ministère des Habous et des affaires islamiques (MHAI) avec l'objectif de satisfaire, dans de bonnes conditions, les besoins de la population en lieux de culte.

Pour ce faire, un plan d’action (Mosquées vision 2017-2021) a été mis en place par le ministère de tutelle. L’estimation des ressources budgétaires pour la réalisation de ce plan d’action s’élève à 5,3 milliards de DH, soit une augmentation de 28% par rapport au budget alloué pendant la période 2012-2016. Le grand lot, soit près de 4,2 milliards de DH, sera consacré au volet investissement et le reste pour la partie fonctionnement.

mosques-018.jpg

Le plan d’action vise le renforcement du réseau des lieux de culte à travers notamment la construction de nouvelles mosquées et la mise à niveau de celles déjà existantes. Pour le volet construction, on enregistre un taux d’avancement de 86% avec la réalisation de 63 unités

Un appoint de financement du plan sera assuré par les bienfaiteurs pour un montant estimé par le ministère à 1,95 milliard de DH, soit une moyenne annuelle de 390 millions de DH. La construction et l’aménagement de mosquées figurent parmi les axes prioritaires du plan d’action 2017-2021 avec une enveloppe de 1,7 milliard de DH, soit 32% du budget global. Ces projets sont guidés par deux objectifs.

Le premier est d’accompagner le développement de nouvelles zones urbaines, et le second vise à renforcer le réseau existant en vue de combler le déficit en besoin de lieux de culte. En prenant en compte le taux de la croissance démographique, le nombre annuel de mosquées nécessaires pour accompagner l’accroissement de la population et l’extension urbaine est de 170 mosquées par an, selon les évaluations du MHAI. L’augmentation du taux d’urbanisation constituerait, à l’avenir, un enjeu majeur d’accès à ces équipements.

Déjà, on relève une différence de répartition importante au niveau régional où certaines régions comme le Grand Casablanca et celle de Rabat sont moins loties avec seulement deux mosquées pour 5.000 habitants. Alors que pour d’autres régions comme Souss-Massa, Marrakech et Tanger, le nombre prévu pour 5.000 habitants est supérieur à 7 mosquées.

Le cas de la région du Grand Casablanca interpelle sérieusement les responsables du ministère de tutelle eu égard à son importance démographique. Car, la non satisfaction de ses besoins, pousse la population à créer des salles de prières provisoires qui perdurent sans tenir compte des exigences de la construction de mosquées ou de normes urbaines en matière d’équipements cultuels, est-il constaté.

Aussi ce sont quelque 34 mosquées qui ont été construites et ouvertes au public, en 2017, et qui ont nécessité 360,5 millions de DH, selon les données du ministère. Les 87 projets de construction au cours de cette même année, se sont établis à 502 millions de DH. Le rythme a plutôt baissé en 2018, avec seulement 14 mosquées livrées, pour un coût avoisinant 111 millions de DH.

A ce jour, on dénombre 63 mosquées réalisées, soit 86% de l’ensemble des projets programmés dans le cadre du plan d’action 2017-2021, indique la tutelle. La politique de développement des lieux de culte initiée dans le cadre de la réforme du champ religieux en 2000 a permis la construction de 1.642 mosquées durant la période 1999-2019 dont 267 par le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Le reste, notamment petites et moyennes mosquées, ont été financées par des bienfaiteurs qui bénéficient d'accompagnement et assistance de la part du ministère. Avec près de 60 mosquées construites en 2005, on va passer à plus de 100 unités en 2012 pour dépasser 200 mosquées en 2016. Cela va se traduire par un effort financier, ce qui va permettre d’atteindre un budget d’investissement de près de 790 millions de DH en 2019, soit un accroissement d’environ 300% par rapport à 1999.

Labellisation 

Pour permettre la mise en place d’une approche de gestion moderne et rationnelle des mosquées selon les normes internationales, le MHAI a lancé l’installation d’un système de gestion de la qualité, dans un premier temps, au sein de la direction des mosquées. Ce qui a permis à cette dernière l’obtention du certificat ISO 9001-2015 relatif au système de management de la qualité. La remise de ce label a eu lieu fin janvier dernier en présence d’Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques. Après l'évaluation de cette première expérience, le ministre prévoit de le généraliser progressivement au reste de ses directions, puis aux délégations des affaires islamiques et aux Nedharats des Habous.

                                                                           

Bilan 1999-2019

- Construction des mosquées: 1.642 mosquées construites dont 267 par le ministère des Habous et des affaires islamiques et le reste par les bienfaiteurs
- Mise à niveau des mosquées fermées: 1.068 mosquées ont été mises à niveau et rouvertes à la prière dont 464 situées en milieu urbain et le reste en zones rurales.
- Restauration des mosquées historiques: 87 mosquées ont été restaurées par le ministère de tutelle pour un coût d’investissement de 672 millions de DH.
- Budget: En 2019, le montant du budget d'investissement a atteint 789 millions de DH, soit un accroissement de 300% par rapport à 1999.

Noureddine EL AISSI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc