×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Comment Cash Plus implique ses collaboratrices

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5714 Le 09/03/2020 | Partager
Un débat sur le statut de la femme à l’occasion du 8 mars
Le réseau Cash Plus compte quelque 3.500 collaborateurs, dont 40% de femmes
cash-plus-014.jpg

Pour fêter ses collaboratrices à l’occasion de la journée de la femme, Cash Plus a organisé une conférence sous le thème: «Aujourd'hui, je célèbre mes droits ». Une séance animée par la juriste Meryem Bentoudja, en présence des collaboratrices de Cash Plus

«La meilleure façon de célébrer cette journée est de donner accès aux femmes marocaines à leurs droits». C’est en ces termes que la juriste Me­ryem Bentoudja s’est adressée à une assistance, essentiellement composée de collaboratrices de Cash Plus. L’entre­prise a tenu à célébrer le 8 mars à sa ma­nière en invitant la gent féminine à un après-midi convivial autour d’un débat sur la lutte pour les droits de la femme et son évolution au fil des ans.

«Cette année, Cash Plus souhaite remettre en avant les enjeux de la journée internatio­nale de lutte pour les droits de la femme. Une occasion pour les collaboratrices de Cash Plus de débattre sur leur statut actuel dans la société, dans l’économie et dans la politique du pays», a souligné Hazim Sebbata, DG de Cash Plus.

C’est aussi l’opportunité de ressortir les pistes d’amélioration et réfléchir ensemble sur les formes de contribution de la femme elle-même, des institutions publiques et privées ainsi que de la société civile dans la lutte pour l’égalité des genres. Meryem Bentoudja, conseillère juri­dique et fondatrice du site Lajuriste.ma, a d’emblée rappelé quelques dates-clés dans cette lutte.

A commencer par 1996: année de réforme du code de commerce qui a permis à la femme marocaine d’exercer le commerce sans l’autori­sation de son mari. En 2002, la femme célibataire a le droit d’adopter un enfant.

En 2011, la constitution maro­caine consacre le principe de l’équité et de l’égalité entre les hommes et les femmes dans leurs droits civils, poli­tiques, économiques, culturels et envi­ronnementaux. Et finalement en 2018, la femme marocaine est protégée contre tout type de violence par la loi 103-13 relative à la lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Lajuriste.ma est une plateforme de vulgarisation du droit et d’assistance juridique pour démocratiser l’accès au cadre juridique. Le cabinet juridique a développé une offre innovante: la «Juri­di’Carte», première carte prépayée cré­ditée en jetons conseils donnant accès à du conseil juridique sur mesure.

Les collaboratrices de Cash Plus ont ainsi bénéficié chacune de 3 jetons conseils offerte avec une rose éternelle, dans un package sous le thème des «Femmes éternelles», signe de durabilité et de continuité. Au total, le réseau Cash Plus compte quelque 3.500 collaborateurs (dont 40% de femmes).

Expert du transfert d’argent depuis plus de 12 ans, Cash Plus permet au­jourd’hui à ses clients, en plus d’envoyer et de recevoir leur argent partout au Maroc, de recevoir leurs mandats depuis l’étranger et de payer leurs factures et leurs impôts.

Cash Plus a développé un large réseau de plus de 1.300 agences de transfert d’argent. Cash Plus noue des partenariats avec les plus importants acteurs du transfert international, notam­ment Western Union, MoneyGram, Mo­neytrans, Ria, NeoSurf…

A.E.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc