×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Société

8 Mars: «Créer une génération motivée et déterminée»

Par L'Economiste | Edition N°:5713 Le 06/03/2020 | Partager
narjiss-el-amrani-013.jpg

Narjiss El Amrani, 2e année à l’INPT, gagnante du concours international «Arab Innovation Academy 2020» (Ph. NE)

L’innovation est l’un des principaux piliers du développement pour le pays. Et l’entrepreneuriat est la concrétisation de cette innovation. C’est à travers les compétitions nationales et internationales auxquelles j’ai participé et où j’ai remporté le premier prix que j’ai pu faire entendre ma voix en tant que jeune entrepreneur marocaine. Ce qui a été un grand honneur pour moi ainsi que pour ma famille. Janvier dernier, mon équipe et moi avions décroché le premier prix à l’Arab Innovation Academy, au Qatar. Hisser le drapeau de mon pays et représenter la femme marocaine à l’international ont été un grand honneur pour moi. Nous avons remporté ce prix grâce au projet Salamtak, un système qui comporte des appareils, plateformes, sites web et une application mobile, garantissant un contact permanent entre les patients ayant des maladies chroniques comme le diabète ou l’hypertension et les spécialistes du domaine sanitaire. Cette aventure m’a permis d’élargir mon réseau de connaissances et de m’ouvrir à plus d’opportunités.
J’ai eu l’occasion d’animer quelques sessions d’orientations au sein de lycées et de collèges afin de sensibiliser les jeunes à l’entrepreneuriat. J’ai également eu l’occasion de partager mon expérience dans des écoles supérieures. A travers ces sessions, j’ai constaté que la majorité des étudiants ne s’ouvrent pas aux activités parascolaires. Ils préfèrent  se limiter au modèle classique: finir leur études et devenir des salariés ou fonctionnaires. Pourtant, il y a tellement d’opportunités à saisir en prenant la voie de l’entrepreneuriat. D’ailleurs, les Marocains ont toujours été brillants dans les compétitions grâce à des projets innovants et à des idées brillantes. Plusieurs de ceux qui ont osé emprunter cette trajectoire ont réussi à lever notre drapeau dans les quatre coins du monde.
J’encourage vivement les jeunes à croire en eux et en leur projet.
Il existe une pléthore d’incubateurs, à l’échelle nationale et internationale, qui sont prêts à soutenir les startups innovantes. Le gouvernement marocain, pour sa part, consacre un gros budget pour l’accompagnement des jeunes entrepreneurs. Il faut se saisir de toutes ces opportunités pour constituer une génération motivée et déterminée à contribuer au développement du pays.

Par Narjiss El Amrani

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc