×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Fnideq: Une zone d’activité économique pour bientôt

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5707 Le 27/02/2020 | Partager
    Elle sera lancée par l’Agence de promotion et de développement du Nord
    90 hectares pour employer les jeunes et moins jeunes de la région
    fnideq-007.jpg

    La zone d’activité économique sera installée dans les environs de la région de Fnideq, là où l’effet collatéral de la fermeture de la frontière à la contrebande se fera le plus sentir (Ph. Maroc Tours)

    Une zone commerciale installée dans la région de Tétouan est en cours. Un appel d’offres pour la mise en place d’une zone d’activité économique dans les environs de Sebta vient d’être lancé. Il s’agit, selon des sources consultées par L’Economiste d’une zone qui sera dédiée au commerce mais aussi à des industries de transformation légères.

    Elle aura pour objectif, entre autres, de créer des postes de travail afin d’éponger le chômage qui risque d’augmenter en flèche avec le blocage au niveau de Bab Sebta. La zone s’étendra sur près de 90 hectares et le projet a pour maître d’ouvrage l’Agence pour la promotion et le développement du Nord et Tanger Med Zones.

    L’investissement total pour ce projet n’a pas encore été annoncé, mais pour les travaux de terrassement et de voirie un budget de 91,5 millions de DH est prévu.  Le projet est lancé à la suite de la fermeture du commerce transfrontalier. Presque plus aucun échange commercial formel ou informel ne traverse Bab Sebta au grand dam des commerçants de Fnideq et de Tétouan dont la plupart travaillaient dans l'enclave.

    La nouvelle zone commerciale permettra d'offrir d'autres débouchés et alternatives. Il s'agit d'un palliatif pour compenser la perte d’emploi que de nombreux tétouanais vont subir avec la menace de l’abandon des travailleurs transfrontaliers que brandit depuis quelques jours le gouvernement autonome de Sebta.

    Elle viendra également en appui du dispositif d’importation pour le transit des marchandises issues de la ville de Sebta qui sera mis en place à travers le port de Tanger Med. Les Espagnols, soucieux de l’écoulement de leurs marchandises ont déjà annoncé la mise en place de procédures assouplies pour la réimportation et le ré-export de leurs produits vers le Maroc via Tanger Med, le seul port de la région habilité pour ce type d’opérations commerciales.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc