×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:5695 Le 11/02/2020 | Partager

■ GB: Le gouvernement veut créer des ports francs
Le gouvernement britannique a annoncé vouloir mettre en place jusqu'à dix ports francs au Royaume-Uni afin de stimuler l'économie du pays après sa sortie de l'UE. Une consultation a été lancée sur ces zones où les marchandises destinées à être réexportées ou à être transformées dans le pays sont exonérées de droits de douane. L'objectif est d'annoncer la localisation de ces nouvelles zones d'ici à la fin de l'année, dans les terres ou près des ports, afin qu'elles soient opérationnelles en 2021. Le gouvernement affirme qu'elles permettront de créer des milliers d'emplois, régénérer des communautés et booster la croissance post-Brexit du Royaume-Uni. Tout en offrant une base à l'innovation et au développement des technologies vertes.

■ Irlande: Percée du Sinn Fein aux législatives
Le Parti républicain Sinn Fein a réalisé une percée historique lors des élections législatives en Irlande. A l'issue du premier tour du décompte entamé dimanche 9 février, au lendemain des élections, le Sinn Fein a été placé en tête de liste par 24,5% des électeurs, devant les deux grands partis de centre-droit, le Fianna Fail avec 22,2% et le Fine Gael du Premier ministre sortant avec 20,9%. Reste désormais à voir comment l'arithmétique électorale répartira les 160 sièges de députés que compte le Dail, la chambre basse du Parlement irlandais. En raison du complexe mode de scrutin, sa composition ne sera connue qu'après le décompte total, qui peut prendre plusieurs jours. Le Sinn Fein cherchera aussi à faire des alliances dans l'espoir de pouvoir former un gouvernement de coalition.

■ Pacte de stabilité: Bruno Le Maire fait une requête
Le ministre de l'Economie et des finances Bruno Le Maire a demandé la semaine dernière à Bruxelles de tenir compte de la situation sociale et des réformes engagées en France pour évaluer ses finances publiques. La croissance française pour 2019 n'a finalement atteint que 1,2%, selon l'Insee, alors que le budget misait initialement sur une hausse du PIB de 1,7%. Le chiffre du déficit public pour l'an dernier, prévu à 3,1% du PIB, n'est pas encore connu. Les règles européennes prévoient que le déficit public ne doit pas excéder 3% du Produit intérieur brut (PIB) et que la dette publique ne doit pas être supérieure à 60% du PIB (environ 100% en France).

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc