×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Communication/Publicité: Le Trophée «Sacrée femme» revient à Samia Bouchareb

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5693 Le 07/02/2020 | Partager
    Saham Assurances et la BCP remportent le prix «The Good Pitch»
    Soirée thématique «Mad Men» sur fond d’autodérision

    Le microcosme des professionnels de la communication et de la publicité était en fête le mercredi 5 février à Casablanca. L’Union des agences conseil en communication (UACC) a organisé, en marge de l’événement Les Impériales (LI2020: la grand-messe des professionnels du marketing, de la communication, des médias, de la publicité et du digital) une cérémonie de remise des prix à travers une soirée thématique «Com’n Talk!».

    Un espace d’échanges entre professionnels de la communication, publicitaires, annonceurs...   Pour cette édition, l’UACC a opté pour une immersion dans l’univers «Mad Men» sur fond d’humour et d’autodérision. L’emblématique série télévisée américaine «Mad Men» a été retenue pour retracer le quotidien d’une agence publicitaire fictive de Madison Avenue dans les années 60 à New York.

    Une sorte de parodie qui revient sur les clichés et stéréotypes relayés sur l’univers des agences de com’. Ce préambule dans une ambiance américaine des sixties a servi de toile de fond d’une immersion dans l’univers et l’ambiance d’un événement décalé pour aller à contre-courant des idées reçues.

    samia-bouchareb-et-maria-ait-mhamed-093.jpg

    L’un des temps forts de l’événement UACC. Le trophée «Sacrée femme 2020» décerné à Samia Bouchareb, general manager (à gauche), par Maria Aït M’hamed, présidente de l’UACC (Ph. UACC)

    La soirée «Mad Men» a rendu hommage avec humour et dérision aux professionnels de la communication, du marketing, des médias et de la publicité. Et cerise sur le gâteau, plusieurs prix ont été décernés.

    La consécration «Sacrée femme» de l’année a été attribuée à Samia Bouchareb, general manager de In&Up Consulting et ex-DG de Coca Cola Maroc. «C’est une femme d’exception. Elle a dû batailler pour décrocher une bourse aux Etats-Unis. Elle a commencé au plus bas de l’échelle dans des multinationales et s’est imposée dans un monde souvent très masculin. Elle a exercé les fonctions de brand manager, de directeur Marketing, de directeur général (The Coca Cola Company). Elle accompagne aujourd’hui des entreprises marocaines dans leur stratégie d’entreprise et marketing, dans le cadre de son cabinet de consulting In&Up. C’est tout le parcours que l’on souhaite à nos consoeurs dans le milieu du marketing et de la communication. Bouchareb est la preuve qu’une femme peut évoluer aux plus hauts niveaux de responsabilité, par sa compétence et son travail. Elle est un exemple pour nous toutes, nous nous devions de le consacrer», soutient Maria Aït M’hamed, présidente de l’UACC.

    Il s’agit d’un trophée qui vient récompenser le parcours professionnel d’une femme qui a marqué l’année ou encore qui a «brisé le plafond de verre», pour le cas de Bouchareb. Pour la précédente édition, le trophée «Sacrée femme» a été attribué à Nadia Salah, directrice des rédactions du groupe Eco-Médias (éditeur de L’Economiste, Assabah et Atlantic Radio).

    Autre fait marquant, l’événement de l’UACC a attribué les Trophées «The Good Pitch» 2020 à deux annonceurs. Il s’agit de Saham Assurances et la Banque populaire. Parmi les pré-requis qui ont prévalu lors de l’attribution de ce prix, le respect de critères de la charte des appels d’offres, telle que signée par l’UAC et le GAM.

    Les critères intègrent des règles de transparence (livrables attendus, critères d’évaluation…), d’équité (mêmes chances pour tous, même temps de présentation, réponses diffusées à l’ensemble des agences consultées…) ou encore de respect de l’effort intellectuel et de l’investissement consenti par l’agence (délai de travail, rémunération des non retenus, notification du résultat de l’appel d’offres…).

    L’enjeu est de sensibiliser l’ensemble des intervenants à l’importance de l’éthique et du respect dans le cadre des relations annonceurs-agences, tient à préciser Aït M’hamed. Pour l’UACC, le trophée contribue à «mettre les bons élèves sous le feu des projecteurs, à valoriser leurs efforts et faire émerger les bonnes pratiques».

    A travers l’esprit de cette consécration «The Good Pitch», les agences conseil rendent hommage aux annonceurs qui adoptent les meilleures dispositions pour organiser des compétitions responsables. Constructive et fédératrice, cette initiative est inspirée des meilleures pratiques en vigueur dans les marchés internationaux», explique Aït M’hamed.

    95% de l’investissement publicitaire...

    Créée en 1998, l’UACC est une association professionnelle regroupant 42 agences membres. Un collectif qui pèse pour 85% de l’activité publicitaire du Maroc. L’Union des agences conseil a pour mission de promouvoir et valoriser le secteur de la communication, reconnu en tant que levier de valeur ajoutée et de croissance économique. Elle se positionne également comme interlocuteur incontournable dans les différentes négociations professionnelles et législatives liées au secteur de la com’. L’agence est présidée par Maria Aït M’hamed, fondatrice de Bonzaï Agency. Evidemment, l’UACC travaille en étroite collaboration avec les annonceurs à travers le GAM. Ce groupement créé en 1984 compte une centaine de membres issus de tous les secteurs d’activité. Les annonceurs affiliés au GAM représentent plus de 95% des investissements publicitaires au Maroc.

    Amin RBOUB

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc