×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

L’année 2020 identique à 2019 en Bourse?

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5674 Le 13/01/2020 | Partager
Une prévision de hausse de 5% du Masi
Une capacité bénéficiaire prévue en légère amélioration
bourse-074.jpg

La place de Casablanca est toujours aussi chère. Elle traite ses bénéfices 2019 à 20,2 fois. Cette cherté du marché est tirée par les grandes capi comme Ciments du Maroc (26 fois), LafargeHolcim (25 fois), Marsa Maroc (25 fois) et Cosumar (24 fois)

L’année 2020 devrait être celle de la continuité et de la consolidation de la relance de la Bourse. Selon les analystes de MSIN, la tendance du marché pour l’exercice actuel serait quasi la même que celle qui a été prévue en 2019.

La société de Bourse table donc sur une performance annuelle pour 2020 autour de 5% ainsi qu’une entrée en vigueur de la tant attendue réforme du règlement général du marché. Elle se base sur plusieurs éléments, à commencer par le maintien du faible niveau de taux.

Dans un contexte économique caractérisé par un ralentissement de la croissance, l’inflation a été maîtrisée, le déficit budgétaire amélioré et le besoin de liquidité accentué. Justement, «ce besoin de cash devrait se réduire suite à l’application de l’amnistie fiscale», comme le relèvent les équipes de la société de Bourse. Si on ajoute à cela la sortie à l’international prévue par le Trésor, les taux ne vont quasiment pas bouger.

«Nous supposons que les taux d’intérêt devront rester globalement bas et stables au titre de 2020, soit au même niveau de 2019», se projettent les analystes. Pour eux, le marché offrira ainsi un rendement plus intéressant que celui de l’obligataire. «Le dividende Yield de la place devrait continuer à être intéressant en 2020», selon la société de Bourse.

Et pour cause, les sociétés cotées devraient en effet maintenir une politique de distribution généreuse de dividende au même niveau que l’exercice 2019. Additionné à la stabilisation attendue des taux d’intérêt, le taux de rendement des dividendes resterait attrayant particulièrement par rapport aux taux des bons du Trésor de longues maturités.

Autre point positif pour le marché boursier, la masse bénéficiaire qui devrait être en légère augmentation. En dépit du recul de 4,3% des bénéfices agrégés des pensionnaires de la Bourse au cours du premier semestre, les perspectives des résultats annuels sont positives avec une probable hausse de 1,4% en 2020. Cela tient, selon MSIN, notamment au fait que le comportement des résultats des sociétés cotées est historiquement meilleur au second semestre.

A ce titre, le broker rappelle que les grosses capitalisations se sont bien comportées au cours du premier trimestre avec un résultat net en hausse. Mieux, le chiffre d’affaires de la cote a atteint les 180 milliards de DH à fin septembre en hausse de 2,5%.

Moulay Ahmed BELGHITI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc