×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Régions

    Oriental: Du sang neuf pour les PME

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5673 Le 10/01/2020 | Partager
    Un mémorandum BCP/ autorités locales pour doper le tissu entrepreneurial
    Incubateur, produits bancaires adaptés, orientation, ingénierie financière... les promesses
    Restructuration du fonds d’appui aux porteurs de projets
    oriental-pib-073.jpg

    Avec une production de 68,63 milliards de DH, la part de l’Oriental dans le PIB national s’est établie à 6,5% en 2017. Ce qui nécessite de nouveaux financements pour améliorer sa compétitivité

    Enfin du nouveau pour les PME de l’Oriental. En effet, le groupe Banque Centrale Populaire vient de signer un mémorandum d’entente avec le Conseil régional, la wilaya de l’Oriental et le CRI  pour l’accompagnement du tissu entrepreneurial et l’appui à l’investissement. Ce premier partenariat banque/région a pour objectif de définir les  programmes spécifiques pour booster l’activité économique régionale et accélérer la croissance des secteurs productifs. Six axes sont concernés.

    L’élaboration d’un produit bancaire de financement en faveur des autoentrepreneurs, des petites entreprises et l’instauration d’une meilleure orientation et ingénierie des projets proposés viennent en tête de ces engagements. Ce travail à la base est porté par le réseau bancaire de la BCP avec subventions d’appui de la part du Conseil régional de l’Oriental (CRO).

    Le but consiste à restructurer le fonds d’appui aux porteurs de projets pour l’adapter aux besoins des investisseurs. Les parties signataires de ce mémorandum s’engagent également à assurer le financement des porteurs de projets dans le cadre du programme de l’INDH relatif à l’amélioration des revenus et l’intégration des jeunes (en particulier ceux qui ont bénéficié de locaux commerciaux pilotés par l’INDH).

    Ainsi, la BCP s’engage à mobiliser son ex-siège central en faveur du CRO pour développer un incubateur pour les activités liées à l’entrepreneuriat. Un espace bancaire sera également dédié aux TPE et à l’auto-entrepreneuriat avec un plateau pour des activités de back-office en mesure d’employer 150 jeunes. Idem pour l’animation d’un espace banque ouvert auprès du CRI/Oriental.

    De plus, l’établissement bancaire contribuera à diagnostiquer et à créer un tissu entrepreneurial pour accompagner les personnes physiques ou morales ayant bénéficié de subventions du CRO ainsi qu’aux porteurs de projets qui ont bénéficié du fonds d’appui de la province de Jerada.  Et pour assurer la réussite de ces engagements, les parties signataires échangeront les statistiques concernant l’investissement dans la région avec intervention de la BCP dans l’ingénierie financière du plan de développement régional.

    Pour Abdenbi Bioui, président du CRO, «ce type d’entente avec la BP inaugure une nouvelle génération de projets à effet immédiat sur le développement local et la promotion de l’investissement via un accompagnement personnalisé aux TPE et jeunes porteurs de projets».

    Il permet de favoriser la création d’emplois et répondre aux besoins d’une région qui a réalisé l’essentiel en matière d’infrastructure de base, mais n’a pas atteint le rythme de croissance économique espéré. «Le Conseil régional a aussi, de son côté, lancé une batterie de mesures incitatives pour encourager les entreprises à s’installer dans la région», a-t-il ajouté.

    Solutions pour le foncier, fonds dédiés, financement... des projets en cours

    Le groupe BCP est un groupe de banques régionales avec comme vocation le développement des territoires dans lesquels elles sont implantées et l’accompagnement des porteurs de projets confrontés à des problèmes de financement. «Nous comptons étendre ce genre de partenariat à l’ensemble des régions du Maroc», confie à L’Économiste Jalil Sebti, directeur général de la banque de détail du groupe Banque Populaire. Au niveau de l’Oriental, la BCP s’engage à trouver des solutions importantes pour le foncier, le financement des jeunes entrepreneurs et à l’externalisation des métiers réservés aux régions prospères. L’Oriental aura ainsi une nouvelle gamme de métiers, avec un fonds dédié aux produits du terroir et à la microfinance. «Ce cadre général sera décliné en conventions spécifiques pour chaque secteur d’activité», explique Sebti. Ainsi, la fondation de microcrédit travaillera avec le CRO et le CRI sur les territoires à besoins spécifiques comme la province de Jerada.  Alors que d’autres fonds cibleront le segment agroalimentaire et le digital, entre autres.

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc