×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Entreprises

    Automobile: Le marché déjà tourné vers 2020

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5671 Le 08/01/2020 | Partager
    Les prévisions de croissance des ventes comprises entre 5 et 6%
    Auto Expo en juin, reprise de la prime à la casse pour les taxis…
    En attendant, la baisse de 2019 se chiffre à 6,5%

    La baisse des ventes automobiles en 2019 était prévue. Ce qui restait à savoir c’était son ampleur. Fort heureusement pour le secteur, le recul est resté contenu à -6,5% au terme de 2019 à 165.918 unités écoulées. Il faut dire que le marché revient de loin. L’an dernier, le marché s’en est finalement bien sorti tant la tendance à la baisse était importante particulièrement renforcée par l’absence de l’Auto Expo qui booste traditionnellement les ventes des importateurs distributeurs.

    «La bonne performance réalisée en décembre a permis au marché de se ressaisir sans toutefois affecter la baisse globale», tempère Adil Bennani, président de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), lors de la présentation des réalisations annuelles du secteur.

    Le patron des importateurs-distributeurs automobiles fait, toutefois, remarquer que ce repli est ponctuel étant donné que la croissance moyenne annuelle des ventes depuis 2014 dépasse les 4,6%. Ceci dit, la régression des ventes  du neuf en 2019 incombe principalement au segment du véhicule particulier dont les réalisations sont ressorties en recul de plus de 9%. Selon les chiffres communiqués par l’association, la baisse des ventes est généralisée au niveau du top 10 des marques à l’exception de Citroën et Hyundai dont les progressions respectives atteignent 8 et 1%.

    Dans ce contexte, le groupe Renault avec ses deux marques parvient à garder la tête du classement avec 44,4% de part de marché. Dans ce sillage, le poids du top 10 des marques dans les ventes a légèrement reculé passant de 85,4% à 83,2% du marché. Cette baisse généralisée à tous les segments s’est opérée avec plus ou moins d’intensité.

    Ainsi, le segment des SUV connaît la moins forte baisse (-0,4%) alors qu’au niveau des citadines le repli se monte à -3%. «Le segment des SUV devient le plus important du marché avec la citadine», constate Bennani. Non loin, le segment des Ludospace demeure le 3e malgré la forte baisse accusée cette année (-17,1%) induite par la baisse des immatriculations des taxis. A l’inverse, les ventes de véhicules utilitaires légers se sont renforcées avec une forte progression dépassant les 24%.

    Le segment de Pick-up a connu la plus forte croissance +52,6% avec l’entrée en production de DFSK ainsi que la conclusion de certains marchés. Le segment Van qui représente toujours la plus grande part de marché (46,2%) n’est pas en reste avec une croissance de 9,8%. Cela est en partie dû à une transformation en Minibus tourisme et transport du personnel.

    Pour 2020, les professionnels sont optimistes tout en restant prudents. L’Aivam table en effet sur une croissance des ventes comprise entre 5 et 6%. Ils comptent pour cela sur le retour de la subvention relative aux taxis qui générerait quelque 5.000 unités supplémentaires ainsi que sur l’effet salon qui va se tenir en juin 2020.

    Le Premium sous-performe le marché

    C’est une première dans les annales de l’automobile au Maroc. En 2019, le segment du premium a sous-performé le marché pour la première fois de l’histoire. En effet, les ventes de ce segment sont passées de 15.151 unités en 2018 à 13.355 unités en 2019, soit près de 14% de recul, contre 9% pour le marché.
    Les ventes de ce segment ont ainsi représenté 9% des ventes totales VP, en baisse de 0,5 point. Toutes les marques Premium sont en baisse sauf Volvo et Lexus. En revanche, le classement Top 5 de ses marques en termes de vente reste inchangé par rapport à 2018, avec une domination sans partage de Mercedes Benz, suivie de BMW et Audi.

    Moulay Ahmed BELGHITI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc