×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    De bonnes sources

    Maghreb Steel compare les «importations massives» à un tsunami

    Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5668 Le 03/01/2020 | Partager

    «Si Américains, Turcs et Européens protègent leur acier pour 5 ans... Pourquoi pas nous?».  Voilà en substance la ligne de défense adoptée par Garrigues. Ce cabinet d’avocats espagnol représente Maghreb Steel dans l’affaire de la tôle laminée à chaud. Le plaideur compare les «importations massives» de 2014 à 2018 à «un tsunami». Le ministère de l’Industrie a le choix d’appliquer une mesure de protection rationnelle et neutre, selon Maghreb Steel. Elle renvoie ainsi à la loi sur la défense commerciale et les accords de l’OMC. L’UE et les USA ont instauré un droit de douane de 25% sur les importations de l’acier. Maghreb Steel réclame une taxation plus élevée. La tôle laminée à chaud est soumise actuellement à une taxation provisoire de 25% (Cf. L’Economiste n°5664 du 27 décembre 2019).

    F.F.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc