×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Médias

Conseil national de la presse: Une campagne pour reconquérir le lectorat

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5666 Le 31/12/2019 | Partager
Des affiches et des spots radio et télé pour inciter à la lecture
26 millions de personnes touchées
Le Conseil met en avant les «bonnes raisons de lire la presse»
conseil-national-de-la-presse-066.jpg

Pendant 19 jours, la campagne lancée par le conseil national de la presse, a permis de véhiculer une série de messages, axés essentiellement sur l’importance de la lecture, mais également sur la puissance de la presse en tant qu’activateur de pertinence, réveilleur de conscience…

Depuis quelques années, le secteur de la presse connaît de grandes transformations, liées notamment à la montée en puissance de l’outil digital. Aujourd’hui, la presse papier est certes en difficulté, mais reste néanmoins un puissant média qui n’a pas perdu sa valeur absolue.

Actuellement, la quête de l’information s’effectue de plus en plus sur les écrans des ordinateurs et des smartphones. Ces médias modernes ont accentué le déclin de la presse papier, est-il indiqué. Et c’est dans ce contexte que le Conseil national de la presse va conforter son rôle fondamental. Pour sortir la presse de son marasme, le Conseil se fixe des objectifs pour contribuer à sa mise à niveau et œuvrer à son essor.

Des stratégies sont en cours d'élaboration et reposent sur des initiatives et actions concrètes à mener au bénéfice des journaux et des sites éligibles d’informations, est-il expliqué. D’où l’importance de la grande campagne nationale, lancée par le Conseil national de la presse et qui se poursuit jusqu'à la première semaine de janvier, durant les dernières semaines. Cette instance s’est fixée l’objectif de reconquérir le lectorat et le fidéliser à long terme, à travers de vastes opérations de sensibilisation.

«Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Conseil national pour encourager à la lecture de la presse et à la lecture de façon générale», a expliqué Younes Moujahid, président de cette instance. L’idée est de miser sur quelques pistes pour susciter l’envie de lire et de stimuler par la même la vente des journaux.

Affiches publiées dans la presse écrite, spots diffusés dans les radios et les télévisions nationales… autant de moyens mobilisés pour inciter à la lecture et interpeller les lecteurs sur la puissance de la presse en tant qu’activateur de pertinence, réveilleur de conscience et sur sa capacité à changer et innover. Durant 19 jours, les affiches de cette campagne ont été publiées 122 fois dans différents journaux quotidiens.

Pour les hebdomadaires, le nombre de parutions durant la même période s’élève à 14 insertions. S’y ajoutent 115 spots au niveau de 7 radios et 533 publicités diffusées sur les télévisions pendant 19 jours. Au total, cette campagne a permis de toucher 26 millions de personnes.

La campagne nationale lancée par cette instance, déclinée en 2 langues, met en exergue l’importance de s’informer et de comprendre le monde pour se forger ses propres opinions. Elle met en avant une série de «bonnes raisons de lire la presse». Par exemple, «mieux comprendre les événements et les enjeux de la société à travers des analyses», «être un citoyen informé et engagé pour construire une communauté vivante»…

Dans un contexte marqué par la montée en puissance des fake-news, le Conseil national met l’accent sur l’importance de rétablir la crédibilité des médias. C’est l’un des aspects sur lesquels le Conseil compte se pencher, notamment avec des opérations prévues au niveau des régions, comme l’a indiqué Moujahid.

D’autres dossiers seront également au programme, notamment pour favoriser la mise à niveau de l’industrie de la presse, en misant sur la modernisation des produits, du modèle de distribution, du marché des annonces… Le président du Conseil a insisté sur le rôle de cette instance dans l’identification de pistes pour faire face à la problématique de survie de la presse. Cela ne se limite pas à la crise de la presse papier, mais concerne également des chaînes de télévisions, qui commencent également à être touchées par de grandes difficultés.

                                                                               

Des artistes, des jeunes, la déontologie...

Pour optimiser l’impact et favoriser de meilleures répercussions du message véhiculé, le choix des «visages» de la campagne nationale d’encouragement et de sensibilisation à la lecture a été décisif. Il s’agit de deux comédiens au parcours riche en œuvres de qualité, à savoir Rachid El Ouali et Samia Akariou.

Pour réussir la mise en œuvre de la campagne, des réunions de consultations ont été tenues avec des agences de communication. Finalement, c’est DDB Green qui a été choisie pour la conception et la réalisation de cette opération. Le mot d’ordre: inciter à la lecture des médias et interpeller les lecteurs sur la puissance de la presse et sur sa capacité à changer et innover. 

Les différents spots ont aussi englobés les jeunes, autre cible du Conseil, ainsi que l'éducation nationale à travers le film mettant en scène une institutrice dans une école primaire. Outre cette vaste campagne de sensibilisation, le CNP a lancé d'autres importantes actions dont la charte de déontologie qui a été publiée au bulletin officiel du 29 juillet 2019.

Ce corpus référentiel des bonnes pratiques journalistiques est un premier document du genre qui a pour objet de rappeler les principes essentiels d'indépendance, de liberté et de fiabilité de l'information, et de préciser les droits et devoirs des journalistes.

Tout ce corpus doit être connu des journalistes et des médias et une large campagne de sensibilisation pour en expliquer les enjeux a démarré. Une première sortie a eu lieu à Casablanca le 15 novembre dernier et toutes les autres villes du pays sont au menu. Cette sensibilisation est également accompagnée de tout un programme de formation continue avec l’aide d’experts en la matière.

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc