×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Réforme des retraites en France: Ce qu’il faut savoir

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5654 Le 13/12/2019 | Partager
    Le contenu du futur système universel par points
    La fronde syndicale se poursuit

    La mobilisation en France contre la réforme contestée des retraites, qui paralyse depuis des semaines les grandes villes du pays, pourrait s'amplifier. Le Premier ministre Edouard Philippe qui a détaillé, mercredi dernier, le contenu du futur système universel de retraite par points, a tenu à assurer que «tout le monde serait gagnant avec cette réforme».

    Parmi les premières mesures, l'âge légal restera à 62 ans, avec un âge d'équilibre progressivement amené à 64 ans et un système de bonus-malus pour inciter à travailler plus longtemps et équilibrer les comptes du système.

    Coup de pouce pour la retraite minimum, prise en compte étendue de la pénibilité, revalorisation pour les enseignants, bonus pour les familles nombreuses, mise en oeuvre seulement à partir de la génération 1975, gouvernance du système confiée aux syndicats et au patronat... la liste des propositions est bien longue. La disparition des régimes spéciaux est confirmée.

    Mais, pour les fonctionnaires et les agents de ces régimes dont l'âge légal de départ est de 52 ans, en particulier les conducteurs de la SNCF (compagnie ferroviaire nationale) et de la RATP (transports urbains en région parisienne), la réforme s'appliquera à partir de la génération 1985. Pour le Premier ministre, «les garanties données justifient que la grève, qui pénalise des millions de Français, s'arrête…».

    Retraite minimum garantie à 1.000 euros et 85% du Smic dans la durée, possibilité de partir deux ans plus tôt pour les personnes exerçant des métiers usants, niveau de pension des enseignants sanctuarisé, majoration de 5% dès le premier enfant… figurent parmi les mesures présentées. Avec le fait que les Français nés avant 1975 ne seront pas concernés par la réforme et que la génération qui aura 18 ans en 2022 sera la première à intégrer le système universel.

    Les partenaires sociaux fixeront la valeur du point sous le contrôle du Parlement, a assuré le Premier ministre. La loi prévoira une règle d'or pour que la valeur du point acquis ne puisse pas baisser, avec une indexation sur les salaires.

    Sur le terrain, le mécontentement déborde le secteur des transports. L'organisation syndicale représentant les avocats votera des actions vendredi et les principaux syndicats policiers menacent de durcir leur mobilisation. Un syndicat enseignant a aussi appelé à la reconduction du mouvement.

    Un débat sur la réforme des retraites sera organisé le 7 janvier au Sénat. Le projet de loi serait présenté le 22 janvier en Conseil des ministres. Le Parlement devrait entamer l'examen du texte fin février, en vue du vote de la loi à l'été.

    «Un bon équilibre pour le Medef…»

    Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a qualifié de «bon équilibre» les propositions présentées par Edouard Philippe. «Du côté des entrepreneurs que représente le Medef, c'est un bon équilibre entre une réforme qui est redistributive (…) et la nécessité que tout ça doit être financé par quelqu'un et donc qu'il faut, quand c'est possible, qu'on travaille plus longtemps», a-t-il réagi après l'intervention du Premier ministre. «Je pense que nous avons perdu six mois», a regretté le président de l'organisation patronale, qui avait reproché à l'exécutif son manque de clarté dans cette réforme.

    F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc