×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Bacheliers démunis: La FME mobilise des parrains

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5651 Le 10/12/2019 | Partager
    Plus de 250 cadres et chefs d’entreprises ont répondu à l’appel de la Fondation

    Mobiliser cadres et chefs d’entreprises pour guider des étudiants issus de quartiers défavorisés vers la réussite scolaire ainsi que professionnelle. C’est dans cette optique que la Fondation marocaine de l’étudiant (FME)  vient de lancer un appel ambitieux aux quatre coins du Royaume. Une initiative qui devrait permettre de parrainer plusieurs centaines de jeunes bénéficiaires dans les semaines à venir.

    Organisée du 2 au 8 décembre, l’opération a été déployée sur pas moins de 7 villes parmi lesquelles Fès, Marrakech, Rabat, Casablanca et Meknès. Le but de ces rencontres? Mettre en relation les boursiers du groupe avec des cadres supérieurs, des chefs d’entreprises, des entrepreneurs ou encore des médecins.

    Un total de 250 tuteurs bénévoles qui délivreront conseils avisés et appui technique à autant de bacheliers dans le besoin pour les amener à développer sensiblement compétences sociales et professionnelles. Mais ces «parrains» auront également pour rôle de partager leur réseau personnel avec les candidats concernés.

    Objectif: faciliter leur ascension sociale dans le monde du travail et plus globalement au sein de la société. Enfin, les bienfaiteurs permettront à ces jeunes de côtoyer directement des exemples de réussite, venus délivrer les nombreuses clés de leur succès.

    Un partage de savoir, savoir-faire et savoir-être auquel lesdits «mentors» consacreront en moyenne près de deux heures par mois. «Une première rencontre certes courte, mais le début d'une relation qui impactera assurément le projet de vie de ces jeunes méritants», confie la directrice de la Fondation Wafaa El Idrissi.

    Une opération menée avant tout pour permettre à tout acteur de la société de contribuer à égaliser les chances entre bacheliers méritants du pays. «L’avenir des jeunes académiquement excellents de notre pays ne doit pas dépendre de déterminismes sociaux ou territoriaux.

    A travers cet appel à mobilisation pour le tutorat, la FME offre à tout un chacun l’opportunité d’agir», explique le président de la FME Hamid ben Elafdil. Une manière aussi d’assurer un soutien pédagogique et moral à des boursiers qui ont besoin d’un guide pour les orienter, en plus de l’aide financière initialement promise par l’association.  Créée en 2001, la FME a déjà profité à pas moins de 1.800 bénéficiaires.

    K. A.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc