×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Saham Immobilier: Almaz revisite le moyen standing

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5637 Le 20/11/2019 | Partager

    Le marché de l’immobilier tente de se maintenir bon an mal an en dépit d’une conjoncture difficile marquée par le ralentissement des transactions. Dans ce contexte de méventes, promoteurs et développeurs immobiliers rivalisent d’ingéniosité et de formules pour attirer les acquéreurs, notamment dans les zones périphériques de la capitale économique: extension de Sidi Maârouf, Casa Anfa, Ain Diab, Dar Bouazza, Bouskoura…

    C’est dans ce même esprit que se positionne le projet Almaz, dévelopé par Saham Immobiler. Situé sur la rocade sud-ouest de Casablanca, le site du programme Almaz a réussi à attirer l’école internationale de Casablanca (EIC), qui a installé son campus dans un rayon de 5 min.

    Pour une assiette foncière de 134 hectares, 15 ha sont réservés aux espaces verts, dont 5 ha de parc aménagé. S’y ajoutent des espaces de jeux, terrains de sports… L’ambition du promoteur est «d’accompagner la dynamique de ce nouveau quartier. Nous prévoyons de développer une douzaine d’hectares d’équipements: commerce, mosquée, restaurant, écoles…», explique Amine Guennoun, DG de Saham Immobilier.

    Située aux abords de la nouvelle rocade est-ouest de Casablanca, mitoyenne du quartier Ennassim et proche de Sidi Maârouf et El Oulfa, la résidence Ambar, première tranche résidentielle du quartier Almaz, affiche un taux d’occupation moyen de 90% pour les trois résidences habitées.

    A terme, la partie résidentielle comptera 4.000 logements, y compris la première tranche de 600 unités déjà réalisées et 544 villas déjà exécutées sur un total d’un millier. Le promoteur fait valoir la connectivité du site situé à moins d’un quart d’heure de Casa Finance City, Casa Nearshore, l’hôpital Cheikh Khalifa ou encore à quelques minutes du Morocco Mall, Dar Bouazza, la plage...

    Les 600 logements de la résidence Ambar s’étendent sur des superficies qui varient entre 80 et 150 m2, avec en moyenne 3 à 4 appartements (de deux ou trois pièces + salon) par palier. Les prix sont fixés à 11.000 DH/m2. Le projet se positionne sur le segment du moyen standing plus, un créneau assez prisé par la classe moyenne.

    Les appartements sont vendus à partir de 870.000 DH. Quant aux lots de villas, ils sont proposés à partir de 1,2 million de DH. Les résidences closes et sécurisées proposent également des places de parking privatives. Le design de la résidence, composée de bâtiments R+3, est signé Raouf Arabany. Rien  ne filtre sur le montant d’investissement du programme.

    M.Ko.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc