×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Théâtre: Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5635 Le 15/11/2019 | Partager
    La comédie familiale «C’est Pourtant simple» de Sophie Brachet le 21 novembre au Studio des arts
    Une œuvre comique qui tourne en dérision les travers de la manipulation
    Emmanuel Vieilly et Marion Game en guest-stars
    theatre-035.jpg

     Les amateurs de comédies familiales rythmées et déglinguées seront aux anges. La pièce «C’est Pourtant simple» de Sophie Brachet débarque le 21 novembre prochain au Studio des Arts Vivants de Casablanca. Une œuvre qui fait rire aux éclats mais également réfléchir sur les travers du recours à la manipulation dans la vie quotidienne (Ph. T.E.P.)

    Dire la vérité au lieu de la voiler par un ramassis de mensonges éviterait bien des problèmes. Tel est le sujet particulièrement croustillant de la comédie de boulevard «C’est Pourtant simple», qui sera jouée le 21 novembre prochain au Studio des Arts Vivants de Casablanca dans le cadre de la 9e édition des théâtrales de Top Event Productions. Une pièce drôle au rythme effréné qui tourne en dérision le recours à la manipulation.

    Pitch: Rien ne va plus chez la famille Bordier, où les ennuis semblent avoir élu domicile. Tandis qu’un cambrioleur s’est introduit dans leur appartement, volant les clés de la voisine se retrouvant coincée sur son palier, Henri – campé par Emmmanuel Vieilly – attend une visite féminine d’un instant à l’autre.

    Mais, à deux pas de là, sa femme Louise - jouée par Virginie Stevenoot- est sur le point de rentrer et de découvrir le pot aux roses! Comme si cela ne suffisait pas, cette dernière s’apprête à annoncer à sa mère Simone, comédienne ratée menacée d’expulsion, lui rechercher une aide à domicile pour la maintenir chez elle.

    Une pièce dont le ressort comique repose avant tout sur des situations cocasses découlant de mensonges et autres imbroglios. L’œuvre amuse aussi le spectateur par ses répliques qui font mouche et par ses délires assumés au second degré. Le rythme sans temps mort et le scénario plein de rebondissements ne manqueront pas non plus de faire rire aux éclats le public. Enfin, le jeu particulièrement dynamique des comédiens et le contraste des traits de caractère de leurs personnages ajoutent du piment à l’ensemble.

    Une œuvre sociale qui prévient des risques du recours au mensonge dans la vie quotidienne, tels que la découverte d’un adultère pouvant mener tout droit au divorce. Des désagréments pouvant être évités en communiquant avec ses pairs sur l’origine du problème pour tenter de le résorber à la source.

    Une pièce qui a connu un vif succès en France depuis plus d’une année, et dont la tournée se prolongera jusqu’en 2021. Son auteure, Sophie Brachet, qui fait ses premiers pas dans l’univers du spectacle vivant, a choisi de s’entourer de comédiens confirmés tels qu’Emmanuel Vieilly,  qui joue également dans «Tinder Surprise», ou encore Marion Game, régulièrement présentée à la télévision et au cinéma.

    Karim AGOUMI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc