×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Détroit: Le Centre de surveillance maritime modernise ses installations

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5633 Le 13/11/2019 | Partager
    16 millions de DH pour la mise à niveau, entrée en service en 2021
    Le parc informatique qui date de 2009 sera entièrement revu
    Le centre contrôle le trafic des 170.000 bateaux qui passent par le Détroit
    centre-de-surveillance-maritime-033.jpg

    Modernisé, le Centre de surveillance maritime pourra assurer un meilleur contrôle du trafic licite et illicite que connaît le Détroit (Ph. Adam)

    Surveillance accrue au niveau des côtes du Détroit. Le ministère de l’Equipement vient de lancer un appel d’offres pour la mise à niveau des infrastructures du Centre de Surveillance du trafic maritime (CSTM) de Tanger. L’entrée des futures installations devrait intervenir à l’horizon 2021 pour un investissement global de 16 millions de DH. Il s’agira de moderniser le parc informatique et les installations maritimes devenues vétustes, la dernière révision datant de 2009.

    Le Centre est appelé à assurer une couverture totale et en continu de toute la zone du Détroit. Il se compose de trois stations: la station principale à Ras Parrot, située à environ 15 km de Tanger sur la route de Ksar Sghir, la station déportée à Ras Cires, située à Dalia, (à environ 40 km de Tanger, à proximité du port TangerMed), et une station relais à 700 m de la station principale dont le rôle est d’assurer l’interconnexion entre les deux sites.

    Le site de Ras Parrot est le site principal du CSTM Tanger, où se trouve le centre à partir duquel la coordination opérationnelle du centre est effectuée. En plus des éléments opérationnels (Serveurs / Postes opérateurs...) ce site héberge une partie des senseurs et des éléments de communication.

    Le site déporté de Ras Cires est un site sans opérateurs, les informations recueillies par ce site sont transmises via faisceau hertzien vers le site relais puis vers le site principal où elles sont traitées.

    Vers l’Ouest, c’est le VTS du port de Tanger-Ville qui prend le relais. Installé au courant de cette année, il offrira des services similaires dans la partie atlantique du Détroit en plus d’assurer une parfaite sécurité de la navigation dans la circonscription du port.

    La nécessité de tels équipements est évidente vu la sensibilité de la zone avec le passage annuel de plus de 170.000 bateaux de tous types par le Détroit de Gibraltar. En été, le Détroit devient le siège d’une des opérations de transport de voyageurs les plus grandes au monde qu’est l’opération Marhaba avec en moyenne deux millions de passagers. Il a aussi la malchance d’abriter de nombreuses activités illicites comme l’émigration clandestine et le trafic de drogue qu’il s’agit de surveiller et de traquer.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

     

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc