×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tétouan: La province prend soin de ses communes rurales

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5627 Le 01/11/2019 | Partager
    Zinat est la première à être dotée d’un plan d’aménagement
    Suivront les communes de Zaitoun et de Mallalienne
    tetouan-rural-027.jpg

    Zinat se trouve sur la route connectant Tétouan à Chefchaouen. Ponctuée de paysages à couper le souffle, elle est en grande partie enclavée (Ph. Adam)

    Tétouan tourne son regard vers ses communes périphériques. C’est le cas de Zinat, qui sera la première commune à se voir dotée d’un plan d’aménagement. Un appel d’offres pour la réalisation de ces plans a été lancé dernièrement par l’Agence urbaine de Tétouan.

    L’objectif est de concevoir un cadre réglementaire visant à améliorer les conditions et les modes d’orientation et de maîtrise de l’urbanisation galopante de ces communes. Ce cadre aura à spécifier l’affectation des différentes zones, celles interdites à la construction ainsi que celles devant être dédiées à la voirie.

    La com­mune de Zinat s’étend sur une superficie totale de 123 km2 avec une population de près de 8.000 habitants, en croissance de 1,61%, selon le dernier recensement natio­nal de 2014. Elle dépend administrative­ment de la province de Tétouan.

    Mais la commune, malgré le fait d’être traversée par la route nationale 13 reliant Tétouan à Taza et qui passe par Chefchaouen, accuse un net retard en matière de développe­ment, dû surtout à l’absence d’infrastruc­tures, le manque d’équipements et la dif­ficulté d’accès aux services de base ainsi que l’enclavement, selon l’agence.

    Le centre de la commune dispose d’atouts naturels de grande valeur, re­haussés par la présence du barrage Charif Al Idrissi qui relève la qualité paysagère de la zone. Le plan d’aménagement de­vrait d’ailleurs aider à préserver la qualité de la zone en évitant une urbanisation au détriment des terrains agricoles, la grande richesse de cet espace.

    Devront suivre par la suite les com­munes de Malallienne et de Zaitoun. Cette dernière est limitrophe de la commune de Zinat alors que Mallalienne se trouve un peu plus au nord sur la RN 13. Cette com­mune est mitoyenne de celles de Mdiq et de Fnideq, mais n’a pas connu le même sort.

    Elle est traversée par le tronçon d’au­toroute connectant Tétouan à Fnideq et c’est sur son territoire qu’est construit le grand stade de Tétouan, des éléments qui jettent de l’ombre sur son futur développe­ment et que le plan d’aménagement aura à identifier et à clarifier.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc