×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Société

Comment des créatifs traquent les fake news

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5622 Le 25/10/2019 | Partager
Un concours de jeunes talents créatifs à Casablanca
Le climat et la santé en toile de fond

Les créatifs publicitaires s’engagent contre la désinformation (fake news). C’est dans ce contexte que l’Union francophone organise le concours de Jeunes talents de la publicité. Le concours «Jeunes talents» de Casablanca se tiendra du 19 au 21 novembre prochain. Il mettra en compétition des jeunes âgés de 30 ans et moins autour des thématiques du réchauffement climatique et la santé.

«Pour y participer, chaque jeune talent doit impérativement travailler en agence de publicité. Les profils ciblés sont les concepteurs rédacteurs, designers, directeurs artistiques, planneurs stratégiques, média planneurs, chefs de pub ou chargés de projet, community manager… issus des agences de publicité, digitales, RP et media», précise Christian Cappe, fondateur et président de l’Union francophone.

Le concours a été créé pour offrir une opportunité de formation avec une mise en situation. L’idée est de créer des projets de campagnes publicitaires en deux journées maximum. A l’issue de cette période, ils doivent tenter de convaincre les médias locaux membres du jury, en un temps limité, soit 6 minutes. Le concours fait appel au sens du travail collectif, puisque les campagnes sont créées par des équipes de deux ou trois, avec le souci de servir l’intérêt général.

Les candidats retenus seront environ 16. Les campagnes primées pourront être diffusées. «Pour renforcer la qualité de leurs travaux, des experts de la publicité, du climat et de la communication viendront briefer les jeunes talents», expliquent les organisateurs.

Organisée dans près de 15 villes du monde (Beyrouth, Genève, Abidjan, Dakar, Sao Paulo, Montréal, Kigali, Nairobi…), l’évènement identifiera les représentants marocains au concours des «Jeunes talents» pour la semaine de la langue française et de la francophonie 2020. Les inscriptions sont ouvertes en ligne, depuis le 11 octobre dernier, via le lien http://les-concours-jeunes-talents-de-la-publicite.evenium.net.

Les enjeux sont multiples et variés. En premier, sensibiliser l’opinion publique, en particulier les climatosceptiques contre les «infox» (en lieu et place de fake news) sur le réchauffement climatique. Le deuxième est d’ériger le Maroc comme une plateforme d’émergence de talents et renforcer le business à destination de l’Afrique. «De ce point de vue, le Maroc a une stratégie claire et performante en termes de développement».

Autre enjeu: «endiguer les fausses informations sur les vaccins», affirment les organisateurs. L’initiative de l’Union francophone, soutenue par le ministère de la Culture (délégation générale à la langue française et aux langues de France), vise à faire émerger de nouveaux talents, révéler de jeunes créatifs du monde francophone ou encore renforcer la communauté à l’échelle mondiale. Mais au-delà, les faire «exister sur les réseaux sociaux», principaux canaux de propagation des fake news.

Vecteur de fausses infos et d’intox en tous genres et souvent montrés du doigt, les réseaux sociaux arrivent en tête des usages au Maroc, avec 96,4% des internautes. Selon une enquête de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), plus de 20,1 millions de personnes se connectent aux réseaux sociaux.

Cette utilisation est généralisée, indépendamment de l’âge et du genre. Les jeunes âgés de 12 à 24 ans sont ceux qui fréquentent massivement le «social média». Selon l’enquête de l’ANRT, le divertissement (95,2%) et l’actualité (86,1%) sont les principales motivations d’équipement des ménages marocains en accès internet, suivies des usages professionnels et scolaires.

Carte de visite

Créée en 2016, l’Union francophone est une organisation internationale qui se fixe pour ambition d’aider à la création d’un marché commun de pays francophones pour les industries de la création et de la communication ou encore renforcer le dénominateur commun: la langue française. Cette structure se positionne comme un facilitateur d’échanges commerciaux et de détection de talents. Les évènements de l’Union s’articulent autour de trois axes: les concours jeunes talents de la publicité, les conférences et débats principalement dédiés au développement économique de l’industrie de la communication et de la création et enfin la promotion de la création de contenus exportables.

M.Ko.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc