×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Pas de turbulences pour le secteur du textile

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5618 Le 21/10/2019 | Partager
    De la croissance à l’export enregistrée au 1er semestre avec + 3,5%
    Les industriels satisfaits, mais à la recherche d’autres débouchés
    La France à l’honneur au «Maroc in mode» et «Maroc sourcing» tenus à Marrakech
    salon-du-textile-018.jpg

    136 exposants ont exposé au double salon du textile organisé à Marrakech. Une plateforme pour présenter le savoir-faire de la filière marocaine dans ses différentes variétés et diversités (Ph. Mokhtari)

    Pas de turbulences dans le ciel des textiliens. Le secteur maintient sa croissance à l’export. Une progression de 3,4% a été enregistrée au terme des 6 premiers mois de l’année. Pour l’heure, les seuls à cartonner vraiment sont les manteaux et vestes femmes, les vêtements de travail.  Et c’est dans ce contexte favorable que s’est tenu à Marrakech le plus important événement de la profession: Maroc in mode et Maroc sourcing (les 17 et 18 octobre).

    Ce double salon, organisé par l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith) avec le soutien du ministère de l’Industrie, de l’investissement et du commerce et l’AMDIE, a regroupé 136 exposants pour présenter une vitrine de l’industrie textile marocaine. Outre le Maroc, cinq autres pays ont participé à l’événement dont la Turquie, la Chine, le Portugal et le Pakistan. La France était le pays d'honneur.

    Les représentants de grandes enseignes internationales y étaient également présents. Parmi eux, Fathers And Sons, Passion Coton, Dellalui, Newman, Delahaye, Vertbaudet, Breal, Paris Yorker, Tape A L'œil, Damart, Maison 3 2 1 Paris, La Redoute, Naf Naf…..  Le textile marocain affiche une dynamique importante, et une tonicité vigoureuse à l’export depuis 6 ans.

    Depuis la mise en place des écosystèmes, le secteur récolte le fruit des efforts consentis: Il a réalisé 38 milliards de DH  de chiffre d’affaires à l’export en 2018. Ce qui fait du secteur le 2e exportateur industriel après l’automobile. L’industrie du textile et de l’habillement est d’ailleurs le plus grand employeur du pays et pèse 24% des exportations marocaines. Elle compte plus de 1.600 fabricants spécialisés avec une capacité de production de plus d’un milliard de pièces par an.

    A noter que la signature des écosystèmes textiles en 2015 se fixe pour objectif  l’atteinte de l’objectif du PAI textile à l’horizon 2020 avec 100.000 emplois et la réalisation d’un chiffre d’affaires additionnel à l’export de 7 milliards de DH.

    «La stratégie du plan d’accélération industrielle du textile a donné des résultats tangibles et performants au profit des acteurs structurés et orientés à l’export», se réjouissent les professionnels.

    De son côté,  Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’investissement et du commerce se réjouit de la résilience et la motivation des professionnels ainsi que de la montée en qualité du secteur. «Le Maroc a développé un secteur du textile de haut niveau avec des intégrations de bout en bout partant de la filature jusqu’au produit fini et des produits qui ont augmenté fortement en qualité».

    B.B.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc