×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Remaniement ministériel: Un changement qui coûte un bras

    Par L'Economiste | Edition N°:5616 Le 17/10/2019 | Partager
    gouvernement-nomination-016.jpg

    Le remaniement ministériel a entraîné le départ de près de 21 ministres et l’arrivée de six nouveaux. A cette occasion, les anciens ont droit à une prime de départ d’un montant dix fois supérieur à leur salaire forfaitaire. De plus, tous sans exception auront droit à une indemnité. Une situation qui enrage nos lecteurs… (cf. notre édition du 11 /10 /2019) 

    ■ Agissons au lieu de nous plaindre
    Malheureusement, avec tout le respect que je dois aux Marocains, nous ne faisons que râler… si l’on souhaite que les choses changent un tant soit peu, il faudrait passer à l’action et protester contre tout ce qui nous dérange. Sinon, nous continuerons de subir les dictats des politiciens!
    A.C.

    ■ Un coût aberrant!
    Aberrant! Comment un pays qui ne parvient même pas à mettre à la disposition de ses citoyens des hôpitaux ou encore des écoles dignes de ce nom trouve-t-il le moyen de payer une pension à vie à un ministre ou à un chef de gouvernement? A l’heure où même les présidents des pays les plus riches du monde ne bénéficient que de pensions d’une durée limitée! Et ce n’est pas tout… L’on apprend qu’une prime est accordée à tout ministre ou chef de gouvernement sortant! Mais pourquoi donc? Ces politiciens sont-ils dans le besoin vestimentairement parlant? Quant au chef du gouvernement, qui n’a pas bougé d’un iota durant le remaniement, il touche également cette prime! Est-on tombé sur la tête? Quand allons-nous enfin ouvrir les yeux sur ces aberrations sans limites?!
    B.S.

                                                                                     

    Chargeurs de portable: Attention aux produits défectueux!

    Les services du ministère de l’Industrie et la Douane ont saisi une cargaison de pas moins de 192.000 chargeurs de téléphones portables ne respectant aucunement les normes de sécurité. Un danger pour la sécurité des citoyens devenu monnaie courante, et qui inquiète bon nombre de nos lecteurs… (cf. notre édition du 11 /10 /2019) 

    ■ Félicitations
    Toutes mes félicitations aux équipes de travail chargées de contrôler la qualité de ces produits! Il ne faut pas prendre notre pays pour la cible de contrebandiers. Continuez ainsi en surveillant avant tout les zones de Ceuta et Mellila. Reste à savoir à qui profite le crime!
    A.Q.

    ■ Des drames évités de justesse
    Du bon travail! Que de drames évités, que de vies sauvées! Il faudrait néanmoins élargir cette démarche aux autres produits menaçant notre sécurité - tels que les chauffe-eau - et faire la chasse à la contrebande dans le commerce de détail. Encore bravo!
    D.C.

                                                                                     

    Rabat ville lumière: Un programme qui  n’atteint pas ses promesses!

    rbat-ville-lumiere-016.jpg

    ■ Encore trop tôt pour se prononcer
    Rabat ville lumière? Le projet marche! Il y a de nouveaux axes de circulation et des voies rapides. Sans compter le fait que la plupart des avenues ont été sensiblement agrandies. Au final, nous circulons désormais très bien dans la capitale. J’emprunte par ailleurs régulièrement la corniche de la ville et en suis plus que satisfait. En effet, les opérations de maintenance telles que les réparations de chaussée et les replantations y sont régulières. De plus, les aires de jeux se multiplient et font la joie des jeunes et moins jeunes. Sans oublier la nouvelle piscine! Il faut comprendre que ces projets sont des réalisations récentes. Attendons pour juger s’il s’agit d’investissement perdu!
    B.G.

    ■ Une honte!
    Le programme Rabat ville lumière n’atteint pas ses promesses. Jugez-en par vous-même! Il y a trois terrains de football à côté de chez moi. Ces derniers sont d’ores et déjà totalement délabrés et sont jonchés de cratères. Pourtant, aucune réparation n’est prévue à cet effet à d’aujourd’hui! Pire, ils construisent un autre terrain juste à côté, alors que les trois autres sont inutilisables. Quant à la question du nettoyage, c’est une honte. Les responsables ne traitent que les parties visibles (côté route). C’est un véritable échec!
    Dr M.

    ■ Une question d’éducation avant tout!
    L’éducation commence au niveau du foyer familial. Ensuite, c'est à la garderie et à l’école de poursuivre la besogne! Mes enfants ont étudié dans une mission espagnole. C’est dans ce lieu qu’ils ont appris à jeter les immondices dans une corbeille. Je ne les ai d’ailleurs jamais vu jeter quoi que ce soit par terre.
    M.P.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc