×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Automobile: Un nouvel équipementier se lance à Tanger

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5612 Le 11/10/2019 | Partager
    L’équipementier japonais Jtekt fournit depuis septembre Renault et PSA
    La 137e filiale dans le monde et la 1re usine africaine
    220 millions de DH d’investissements
    equipementier_automobile_012.jpg

    Colonnes et systèmes de direction sont fabriqués par Jtekt dans son usine de Tanger, la première du groupe en Afrique. L’usine s’étend sur 11.300 m2 et dispose d’une capacité de production de 300.000 systèmes de direction électriques et 700.000 colonnes manuelles de direction (Ph. Adam)

    Une nouvelle aventure africaine démarre pour Jtekt avec son usine de Tanger. 137e filiale du groupe, elle a le mérite d’être la première usine africaine du groupe nippon spécialisé dans les systèmes de direction.

    Avec un investissement de 20 millions d’euros, soit environ 220 millions de DH, elle a commencé à fournir dès ce mois de septembre les usines de Renault et de PSA en éléments de direction. La grande partie de sa production, les deux tiers, sera pourtant réservée à l’export vers les sites de PSA à Vigo en Espagne et au Portugal, selon Laurent Perrotte, directeur d’usine et président de Jtekt Automotive Morocco.

    En effet, Jtekt est venu initialement pour accompagner l’installation de PSA au Maroc et épauler l’écosystème lancé par ce dernier et qui prévoit des achats de pièces au Maroc pour près d’un milliard d’euros.

    L’usine s’étend sur 11.300 m2 et dispose d’une capacité de production de 300.000 systèmes de direction électriques et 700.000 colonnes manuelles de direction. Cette unité de Jtekt profite des dernières avancées en la matière et est au même niveau technologique que le reste de par le monde, selon Perrotte.

    D’ailleurs, l’usine fabrique non seulement des colonnes de direction manuelles, mais aussi des systèmes de direction électriques de dernière génération dont le lancement aura lieu dès le mois prochain. Il s’agira non seulement du montage de composants mais aussi de travaux d’usinage aluminium dans une première étape, avant d’intégrer d’autres étapes du processus de fabrication, précise Francis Fortin, directeur général de Jtekt pour l’Europe. D’ailleurs, Jtekt a de grandes ambitions pour le Maroc, selon ce dernier avec des attentes de croissance rapide.

    Une deuxième chaîne est en cours d’installation afin d’augmenter la capacité de production et des actions ont été lancées en vue d’attirer les fournisseurs et sous-traitants travaillant pour ce géant japonais, fournisseur de rang 1 de l’industrie automobile.

    «Nous avons la ferme volonté d’enrichir notre réseau de fournisseurs locaux et d’augmenter notre intégration locale et par la même occasion réduire nos frais logistiques», assure Fortin qui salue au passage les qualités de la main-d’œuvre au Maroc et la facilité d’intégration et de démarrage de l’usine.

    Jtekt est l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions pour l’industrie automobile et le premier fournisseur de directions assistées électriques. En 2017, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 12,2 milliards d’euros (Un peu plus de 130 milliards de DH) avec ses 4 divisions: systèmes de direction, transmission, roulements et machines-outils ainsi que mécatronique. Il emploie actuellement 49.700 personnes dans le monde entier.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc